Le Président Poutine stoïque de ne pas avoir été invité aux festivités du 6 juin 1944

19072019

Monsieur Damien, Cher Monsieur,

Votre appréciation est édifiante au sujet des célébrations du 6 juin 1944, cette année, comment dire…je suis sincèrement soulagé que quelqu’un ait eu une réaction lucide au sujet des relations franco-russes. Il est très facile depuis le tsar Alexandre-1er et la Retraite de Russie de dénigrer la Russie qui pourtant avait en exemple la France. Les velléités sont anciennes, justifiées parfois avec la dictature bolchevique qui avait causé de nombreuses victimes et provoqué une immigration importante de Russes vers les pays européens et Etats-Unis. Je suis né à Versailles en 1941 de parents russes, j’aime mon pays qui est la France et je connais l’histoire du pays de mes parents et de mes ancêtres. Beaucoup de personnes historiens y compris reprochent le pacte germano-soviétique, mais ce pacte avait été conclu par un dictateur géorgien, non russe, pacte d’ailleurs rapidement devenu caduque pour des peuples réunis, pour livrer un combat ayant entraîné les millions de morts que vous citez. Ces peuples réunis de l’URSS avaient par l’idéologie marxiste-léniniste commis la faute de menacer tacitement le monde, mais tout cela s’est estompé depuis longtemps déjà. Les Américains eux-mêmes avaient aidé les Soviétiques afin de ralentir le front de l’Est par l’envoi d’équipements lourds. L’épopée « Normandie-Niemen » est un magnifique exemple de coopération – jamais l’un des valeureux et extraordinaires pilotes français n’aurait accepté le dénigrement du sacrifice russe et soviétique.

Il faut se rattraper devant l’histoire et ne plus commettre de faute du genre que vous évoquez d’une manière extrêmement lucide. Le Président François Hollande comme le Président le Général de Gaulle connaissaient le sacrifice et le dévouement des gens de l’Est, ceux qui ne les ont pas suivis dans cette lucidité ont égratigné les Russes, mais les Russes ont cette faculté de se glorifier entre-eux, comme je les ai connus fiers sans jamais avoir oublié leurs sacrifiés dans l’horreur de la guerre. D’ailleurs qu’on ne s’y trompe pas, il n’y a pas que l’amitié franco-américaine qui prédomine dans les relations internationales – vous savez fort bien qu’il existe une amitié américano-russe très forte qui prédomine. Que ceux qui ne le croient pas questionnent la NASA sans approfondir les méandres de plus grande importance.

Ce qui est étrange aussi c’est que les gouvernements de gauche en France ne cultivaient pas une entente chaleureuse entre l’ancienne URSS, la Russie et les autres pays de l’Est, alors que les présidents français plutôt de droite acceptaient l’indéniable valeur de l’histoire. Le sacrifice des Américains, des Canadiens, des Anglais, des Britanniques de tous ceux qui avaient aidé la France avec les Français est inoubliable par leur héroïsme. Ceux qui ne le savent pas celui des Russes, des Soviétiques par millions, loin des plages de Normandie les avait précédé.

Même attitude devant le G-7 sauf pour  le président Emmanuel Macron qui a su montrer une attitude adéquate devant tous les autres.







Jacques Mortier |
Gabaye mycologia II |
Wladimir Vostrikov - France |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Biologie
| module externe et indépenda...
| ASTRONOMIE?...C'est Quoi?