Astronomes « loufoques » – Fin du monde à Bugarach

16052017

Fin du monde à Bugarach est un livre amusant, distrayant. Douze voyages à travers la planète chez chacun des représentants de région du monde – tous des astronomes qui se penchent sur la réalité des dangers qui nous menacent en provenance de l’espace et de la Terre elle-même.




1 666 Sur la Terre comme au Ciel, ou le contraire

5012017

book_blue2.gif

Une particule non découverte? probablement non – existante certainement mais dans ce cas composite, encore faut-il en découvrir les composants tels que onde électromagnétique à coup sûr mais ayant pour support ou vecteur le photon ou bien le neutrino. La pensée humaine est véhiculée à l’aide de cette particule, reste aux scientifiques de la cerner. Cerner « la particule spirituelle » sera une découverte intéressant les croyants de la chrétienté, le bouddhisme et aussi les athées et les agnostiques !

Programme prétentieux, mais primordial pour fournir des explications une fois pour toute aux êtres humains, une explication scientifique de la vie sur Terre.

On peut se procurer en avant première le livret :

 

Comme au Ciel sur la Terre

    

en cliquant sur la vignette ci-dessus

conditions spéciales pour librairies

 




Il y a 100 ans RASPOUTINE et maintenant

17122016

Vladimir Feodorovski parle de Raspoutine comme ma mère nous le racontait, sans la haine de nombreux Russes de tous les bords et les autres. A cette époque du début du vingtième siècle, la Russie avant la Révolution était un pays très évolué, très en avance sur les autres pays développés du monde comme en Europe, mais aussi plus avancé que les Etats Unis. Je suis content d’avoir entendu ma famille dire cela il y a déjà bien longtemps, puisqu’ils ont tous disparu nous relater ces faits historiques, qui ont toujours été dans ma mémoire depuis.

Je savais ce que raconte le merveilleux conteur Vladimir Feodorovski, à part le complot fomenté avec l’aide d’une femme extraordinaire contre Lénine. Je suis content qu’il parle de Raspoutine comme j’aime l’entendre. Certaines de ces choses seront aussi racontées dans mon livre biographique « Les eaux mêlées d’Azov » que je ne publie pas pour l’instant.

Je me souviens, jeune homme avoir vu et à de nombreuses reprises, sans jamais lui parler, le prince Félix Youssoupov dans les années cinquante à des fêtes de l’ancienne communauté orthodoxe russe à Paris. Il était de grande taille, mince cheveux à peine gris peignés en arrière, il était toujours seul, droit et fier. Je le regardais comme une figure qui avait marqué l’histoire du pays de mes parents, mais bien plus tard je sus qu’il avait tiré dans le dos de Grégori Raspoutine en le blessant seulement. Raspoutine s’était relevé et les nombreux coups de revolver venaient des autres participants de la fête macabre du rez-de-chaussée du palais de Félix Youssoupov à Saint Petersbourg. Youssoupov tout de même effarouché de ce qu’il venait de faire laissa les autres achever leur funeste projet pas tout à fait accompli, car Raspoutine criblé de balles vivait encore lorsqu’ils l’avaient précipité dans le canal gelé aboutissant à la Néva. Une certaine version avance que si Raspoutine n’avait pas été éliminé, le cours de l’histoire de la Russie aurait pris une direction bien plus radieuse pour tous. Personnellement et d’après de nombreuses lectures à son sujet, je pense que Raspoutine n’a jamais violé une femme et qu’il avait ranimé la jeune fille Wyburova lorsqu’elle était tombée en hurlant de toutes ses forces son prénom. Si femmes il y avaient dans son entourage, c’est parce qu’il avait le magnétisme qu’on lui attribue et ce magnétisme les intriguait et les fascinait comme il fascinait l’impératrice Alexandra. Il ne faut surtout pas croire la bassesse des propos des langues mal pendues au sujet des relations entre elle et le starasta. Starasta en russe veut dire tout aussi bien moine, qu’il n’était pas que mage qu’assurément il était. Raspoutine avait prédit avec justesse que pendant vingt cinq années après sa mort suivrait une époque dramatique pour la Russie – n’était-ce pas vrai de 1916 à 1941 ?  En tout cas c’est ce que nous racontaient les membres de ma famille. La Russie si selon la prédiction de Raspoutine n’avait pas connu cet effroyable épisode concernant aussi la liquidation cruelle du tsar et de sa famille, aurait pu tout simplement devenir un empire à la monarchie constitutionnelle. La Russie aurait peut-être été plus libre et riche et serait beaucoup plus peuplée.

Néanmoins la Russie est un énorme pays, le plus grand de la planète et une grande puissance. Critiquer un pays c’est dans la nature des choses, mais le monde ne peut pas nier que 84% des Russes soutiennent leur président. Une chose qu’on doit admettre est que le patriotisme est une valeur forte dans ce pays.

Le 16 décembre 1916 (ancien calendrier).

Le 16 décembre 2016 – il y a cent ans que Grigori Raspoutine a été assassiné.

Pour la numérologie: 16.12.2016 = 1.666
Wladimir Vostrikov

Сделать перевод на русский язык




Андрей Боголюбский – сказание о Князе Строителе – Владимирский Театр – в Россие

30032016

Я лично, сравниваю вместную работу авторов А. Чеботарева, С. Жучкова и С. Хромова с Уильямом Шекспиром и с французскими классиками как Жан Расин и Пиер Корнейлл, авторы которые мне знакомы. Средневековые сцены, двенацатого века Руси меня удевили и вместе с тем растроили с беспристрастными и жестокими отношениями между боярами. Но эта ситуация во всех странах была одинаковая, во Францие как и в Англие. В пьесах Андрей Боголюбский, в «Сказание о князе строителе» или «Ридшард третий», или «Гамлет» в Шекспирском театре, чувстуется такой-же древний язык и такая-же древняя отмосфера – беспощадные отношение между боярами, или французскими или английскими рыцарими, каторые оканчиваются убийствами даже симейными. Бояры и мужщины отражают эти средние века с Шекспирской жестокостью смешанной с чувстительной красатой женщин. Женщин всегда жалко когда они находятся в страшных условиях, и смотря на них, хочется зайти на сцену защетить их, так реально играют актёры. Вся древняя Русь чувстуется в постановке этой драмы и моё личное впечатление это явная связь с «Хованщиной». Постановка «Андрейя Боголюбского Князя Строителя», драма, т.е. не опера а драматическая пьеса с магистральной хореографией Натальий Шургановой и с магистральным музыкальным оформлением Андрейя Щербинина. Кажется что это не электромагнетическая лента а цедый оркестр и хоры где-то за сценой играют и дивно поют. Лента наверное записана в историческом городе Владимира. Оркестр и хоры может быть вместе играют во Владимире. Богатсво идей – режисёра Сергея Морозова с помощниками, Андрея Щербинина, Натальией Шургановой и чрезвычайные артисты Владимирского Драматического Русского Театра в «Фестивале при Ефейлевой башне в Париже», блестящим образом доказали своё высокое место во время международного Дня Театра, Март 2016 года в Париже.

Оригинальная постановка, с очеровательной хореографией, удивительная музыка и красивые хоры но раньше всего дух актёров – и если Русский Театр интересует Французов и Европейцев, так-же французский или английский театры интересуют Русских по следущим причинам : Звук языка – игра актёров – постановка – музыка – хоры – костюмы – декорации и конечно текст для тех кто понимает язык.

Вот что я хотел бы сказать камеры после того что я увидел «Сказание о Князе Строителе – Андрей Боголюбский».
Владимир Востриков




Andrei Bogoliubsky – le dit prince bâtisseur au Théâtre de la ville de Vladimir Russie

30032016

Je compare personnellement l’œuvre commune de Tchebotarev, Joutchkov et Khromov du Théâtre Académique de la ville historique et de sa région de Vladimir, près de Moscou, à William Shakespeare, Jean Racine et Pierre Corneille. L’atmosphère moyenâgeuse, du douzième siècle m’a surpris et m’a perturbé dans le sens des intransigeances et de la cruauté entre les boyards de la Russie ancienne. La langue d’époque, le jeux scénique, la musique mystérieuse, tout contribue à se plonger dans le moyen âge et ses mystères. Cette situation a existé dans tous les royaumes du moyen âge en Europe, en France comme en Angleterre et ailleurs. Dans la pièce de théâtre « Andrei Bogoliubski » à l’occasion du « Festival du Théâtre russe près de la Tour Eiffel » on ressent comme chez les auteurs classiques et surtout chez William Shakespeare dans « Richard III », « Hamlet » et bien d’autres, cette atmosphère pesante des siècles anciens, par la langue parlée de l’époque et des situations de conflit qui mènent jusqu’aux impitoyables crimes, jusque au sein des familles des chefs. Ces luttes pour le pouvoir se produisaient parmi les chevaliers, teutoniques, anglais ou de France. La cruauté tant décrite par Shakespeare se mêlait étrangement à la beauté et la faiblesse des femmes. On plaint toujours les femmes en état d’infériorité ou de maltraitance et l’on voudrait monter sur scène pour les protéger tellement le jeux des acteurs est emprunt de réalité. On ressent toute la Russie moyenâgeuse dans l’interprétation des acteurs et la mise en scène du drame et mon impression personnelle est qu’il y a une ressemblance avec « La Khovanchtchina » de Moussorgsky. Il ne s’agit pas d’un opéra mais d’une pièce dramatique agrémentée d’une chorégraphie magistrale de Nathalia Shurganova avec une musique tout aussi magistrale composée et dirigée par Andrei Chtcherbinin, à tel point qu’on dirait qu’il n’y a pas de bande magnétique enregistrée, mais que l’orchestre et les chœurs se trouvent là, près de la scène. Des chœurs extrêmement riches et mélodieux. L’enregistrement a eu lieu dans la ville d’origine de la pièce, mais lors des représentations à Vladimir, théâtre, chœurs et orchestre sont tous réunis.

La richesse des idées du réalisateur Serguei Morozov et les contributions de la chorégraphe Natalia Shurganova et de Andrei Chtcherbinin ainsi que les extraordinaires acteurs du Théâtre Académique de la ville de Vladimir, tous ont manifesté brillamment leur talent au plus haut degré théâtral à l’occasion de « La journée mondiale du théâtre » de mars 2016 lors du « Festival du Théâtre russe près de la Tour Eiffel » à Paris.

Si le Théâtre russe intéresse les Français et les Européens, de la même manière le Théâtre français, ou anglais intéresse les Russes pour les raison suivantes: Le son d’une langue – La réalisation – la mise en scène – le jeux des acteurs – la musique -les costumes – les décors et bien évidemment le texte pour ceux qui le comprennent.

Wladimir Vostrikov




Marina Tsvetaeva 15 décembre 2015 Centre Russie Science et Culture Paris

17122015

IMG_9888a<Российский Центр Науки и Культуры в Париже о Марине Цветаеве 15го декабря 2015. 17 12 2015
Ce que je n’ai pas pris le temps de raconter:

О Марине Цветаеве
- То что я не успел рассказать на французском языке и подготовил на русском.
– Семья моей матери, Антонины Михайловны Айкановы жила по адресу 129 авеню дэ Кламарт в городе Ванв. Семья Айкановых поселилась в этот дом в 1928-ом году. Последний Айканов, мой дядя Митрофан Михайлович. Он жил в этом доме до 1994-го года.

- Дом 19-го века расположен так что стоит на туповом углу, с одной стороны авеню дэ Кламарт и с другой, рю Жан Баптист Потен. Айкановы живут в квартире которая даёт на первом этаже, на садик с огромным каштаном, со второго этажа каштан давал впечатление леса, таким он был густым. Город Ванв сразу за 15–ом кварталом Парижа.

- Поэтессу Марину Ивановну Цветаеву знает весь Париж Русской эмиграции. До Ванва семья Цветаевых-Ефрон с детьми, жила некоторое время близко от Ванва, в городе « Медон » где уже установились Российские эмигранты как и в городе Шавиле, но главном образе в 15-ом квартале Парижа.

- В 1934-ом году, Марина Ивановна Цветаева с семьёй поселились на третьем этаже в ванвском доме.
- Обе семьи дружили и часто встречались. Поэтесса восхищалась когда смотрела на каштан и о нём сочиняла стихи. Жизнь была не лёгкой для всех, и об этом писала Зинаида Шаховская директор газеты « Русская Мысль » в книге « Отражения » в которой она публикует переписку с Мариной Цветаевой.
- Муж Сергей Ефрон со старшей дочерью Ариадной, скоро в 1937-ом году вернулись в Россию. Марина Цветаева с сыном « Муром » вернулись в Россию в 1939-ом году и перед отъездом в июле 1938-ого года отдала свой « письменный стол » моему деду Михаилу Порфирьевичу Айканову. В ответ, мой дед написал шутливое стихотворение :

Знаменитый писательский стол
Вдохновений слуга и приятель
Нескончаемой славы престол,
Ты – сарая теперь обитатель.
Был ты пет и воспет,
Как высокий предмет,
Даже больше, как лучший товарищ !
После этих побед,
Тебе места вдруг нет!
Вдруг ты славен как храм от пожарищ…
Но прости мне всю немощь мою
И пойми : сам я свален судьбою !
И хоть песен других о тебе не спою -
Всё же будем друзьями с тобою.
Июль 1938 г., Ванв

Михаил Айканов, мой дед

- В последствие конторка как её называют в Москве, письменный стол как мы его называли, всю нашу жизнь находился в нашей семье, 76 лет. Последние десятки лет, у меня и один год в « Российском Центре Науки и Культуры » в Париже. Именно как писал мой дед, я думал что память о нём исчезнет. До 1984-го года я принимал участье в ассоциации Франция-СССР в городе Аннемассе. После переезда ближе к Парижу, стал заходить в « Российский Центр Науки и Культуры » в Париже. Игорь Александрович Шпынин и Инна Геннадьевна Меркулова мне помогли. Конторка, письменный стол поэтессы Марины Ивановны Цветаевой, находится благодаря усильям центра РЦНК в « Доме Музее Марины Цветаевой » в Москве на своём естественном месте.

Дополнительно:
- Рю Жан Баптист Потэн, за некоторое время в тридцатых годах, номер переменился от 33-го на номер 65 – построили в те времена, целый ансамбль домов.
- Почему именно в этот дом переехали Цветаева и Ефрон – Думаю, одна семья нашла место и другая последовала за ней. Так случайно получилось.
- Медон, город где уже существовала русская православная церковь.
- Моя семья со стороны матери жила до Ванва в Париже, и до этого в городе Тулузе когда приехали из Кипра и Болгарии, через порт Ниццы.
- Сергей Ефрон муж Марины Цветаевой был офицером в белой армии и судьба остановила его в Берлине в 19ом году. Первая дочь Цветаевой умерла, когда ей было 3 года, во время после революционного периода. Марина Цветаева решила приехать на место где муж её ждал. Из Берлина в Прагу и из Праги в Париж. Всю историю Вы знаете лучше меня.
- Когда мой отец вернулся в Париж в 1945-ом году, после плена в Австрии, от куда совершил побег к Югославским Партизанам, наша семья Востриковых жила в продолжение квартиры Айкановых которая давала на 65, рю Жан Баптист Потэн, потом мы дети были в пансионах. До плена, отец и мать жили в городе Шавиль.
- Всё что я знал, и мой брат Георгий тоже о Марине Цветаевой, наша мать Антонина Михайловна Айканова нам рассказывала уже в сороковых годах. Мой дед Михаил Порфирьевич Айканов, мои тёти и дяди всё держали для себя, но я знаю что все увлекались поэзией. Мать писала стихи и дядя Митя больше всех.
Владимир Востриков




COSMOS 21 – les distances cosmiques

22092015

Cosmos 21

sous titre: de Jules Crevaux à Constantin Tsiolkovski

Un roman fiction de science réelle « Les Editions du Net » : www.leseditionsdunet.com/science-fiction/3682-cosmos-21-wladimir…

de ce qui se passera au cours du vingt et unième siècle.
Des aventures, de l’imagination, de l’ingéniosité des techniques les plus avancées en matière de conquête spatiale, de propulsion toujours améliorée – tout ce potentiel, servira-t-il vraiment pour conquérir une exoplanète, à des distances incommensurables. Lorsqu’on parle d’une exoplanète à cinq ou six années-lumière, se rend-t-on compte vraiment de la distance et du temps nécessaire pour y parvenir?
Une Année-lumière= 10,000 milliards de km
5 années-lumière= 50,000 milliards de km – Calculez le temps avec nos vaisseaux les plus rapides – admettons qu’ils puissent voguer dans le cosmos à une vitesse de 40,000km/heure – faites le compte et vous comprendrez, comme je l’ai compris! Nous en sommes à une vitesse de 21,000 fois inférieure à ce qu’elle devrait être pour supporter un voyage cosmique ! Et la Terre dans tout cela…

Libraires commandez dès maintenant chez « Les Editions du Net » :

COSMOS 21

sous titre: de Jules Crevaux à Constantin Tsiolkovski




LYS EDITIONS AMATTEIS – Douce France, beau pays de mon enfance

25032015

Douce France, beau pays de mon enfance. Nostalgie du temps de l’enfance insouciante.

Cliquer sur ce lien, vous découvrirez les magnifiques ouvrages concernant les lieux où l’on aime se promener dans la région parisienne. Des histoires et de jolies illustrations délicates de l’Ile de France extrêmement riche en histoire. Des lieux de notre enfance

http://www.77livres.fr/index.php/ile-de-france/ile-de-france

salon des vieux papiers/dedicaces de Melun le 12 mars 2016




Des vieux et la joie de vivre dans « Fin du monde à Bugarach »

17122012

Traveler DC 120chez LES EDITIONS DU NET

« Fin du monde à Bugarach » est un roman fantastique qui est la suite de « Le songe d’Anne de Kiev », un roman historique. On y retrouve les descendants de douze personnages étonnants.

Un groupe de vieux amis dont le QG de l’association « Razès Phalanster Association » se trouve à Londres, dans « Fin du monde à Bugarach ». Un roman pour distraire !

Comme le monde entier, ils savaient bien que rien ne se passerait ni sur le Puech, ni à Bugarach et encore moins sur Terre, mais c’était l’occasion pour douze pépères de faire des voyages, passer du bon temps ensemble et tenir informés leurs abonnés au journal du « Phalanstère du Razès ».

Le « Bibliothécaire » écrit:
Et une nouvelle fiction bugarachienne, cette fois très différente des premières : avec Fin du Monde à Bugarach, Wladimir Vostrikov (voir https:// les éditions du net, taper « fin du monde à bugarach » ) nous fait pénétrer dans un cercle très fermé, le « Phalanstère du Razès », étrange société philosophique qui réunit 12 membres, aujourd’hui septuagénaires, et éparpillés tout autour de la planète. Et l’on va participer à leurs nombreuses réunions, entre deux avions, dans les meilleurs hôtels internationaux et autour de tables respectables. Ils ont été sélectionnés par d’obscurs ecclésiastiques et ont pour point commun une généalogie qui remonte à des familles de la Haute-Vallée. Quel est leur but ? Pas évident, malgré le nombre d’exposés qui nous est infligé que d’aucuns qualifieraient de « planches » : politique, économie, finance, écologie, apocalypse bien sûr. Et avec en arrière-plan une mystérieuse force, le « V », qui n’est ni divine, ni extra-terrestre, et qui régit le monde de façon aveugle. Cela n’est pas sans rappeler les Grands Anciens de Lovecraft. L’une des dernières réunions se déroule chez le correspondant français, qui évidemment demeure à Rennes-les-Bains. Mais à part une séance de thalasso au Boulou et une dégustation de vins locaux à Rennes-le-Château, on ne saura guère ce qui est recherché. Peut être rien d’autre finalement que le plaisir de se retrouver entre copains qui manifestement ne connaissent pas de fins de mois difficiles.
Publié par Le Bibliothécaire à l’adresse 17:35

Ma réponse a été: Plutôt amusé, cette analyse ne me déplaît pas, bien qu’il y ait un sens, celui du questionnement sur les raisons de la vie dans l’univers et l’inévitable solution des voyages futurs dans la Galaxie du fait de la promiscuité très prochaine des peuples sur Terre… J’ajouterai donc aussi une « planche » comme l’appelle le Bibliothécaire, celle de l’astrophysique.
J’ajoute que le plaisir de se retrouver entre copains est une véritable fête que je souhaite à tous ceux qui aiment partager la joie de vivre !

Librairies: http://www.leseditionsdunet.com/roman-historique/742-le-songe-d-anne-de-kiev-henri-1er-et-anne-de-france-wladimir-vostrikov-9782312008646.html




Ils sont de religion catholique, orthodoxe,anglicane ou protestante

12122012

Dans www.lacroix.com
…..
C’est une drôle de montagne qui culmine à 1231 mètres d’altitude au-dessus des Corbières et de la Haute Vallée de l’Aude…

Puis posté sur laCroix:
Convient aux religions chrétiennes.

Puisque le titre de votre article chez « laCroix.com » reprend le titre de mon ivre publié en début d’année 2012, je vous propose de consulter le lien chez mon éditeur pour en ouvrir le résumé. Très respectueux des religions chrétiennes dont je fais partie, ce livre est un cheminement dans une douzaine de pays du monde autour des allégations de fin du monde annoncée pour l’année 2012.Bonne lecture:

https://www.leseditionsdunet.com/fantastique/494-fin-du-monde-a-bugarach-wladimir-vostrikov-9782312003405.html

Une association dans laquelle des gens qui partagent les mêmes idées. Phalanstère. Pascal en avait imaginé des multitudes. Douze amis de longue date qui s’étaient rencontrés en Angleterre dans les années 1959 – 1960 ont gardé le contact jusqu’en 2012 l’année de « la fin du monde annoncée ». Il s’agit d’un roman dont les personnages tous des scientifiques à part deux d’entre eux, analysent toutes les possibilités en incluant les explications de la NASA (appelée NESA dans le livre).
Rencontre des grands chefs religieux à Jérusalem, un enrichissement pour des amis de très longue date.
Un Américain au centre de la cité céleste, près d’Urumchi en Chine. Au Caire, l’histoire antique de ce pays est grandiose et pleine de mystères. Hans Gothen est un psychiatre. C’est un personnage freudien, il analyse le mental des gens très vite et comprend toutes les situations.
A Lima au Pérou. Ils ont été chercher Pedro Simon très loin, dans les montagnes.
Léonard Templer entreprend avec ses amis un voyage à Boston chez Orson Trueman, astrophysiciens. Parisien la plupart du temps et aussi très attaché à sa terre natale qui se trouve, en Septimanie comme disait Georges Fresche – dans le Razès – dans le village de Rennes-les-Bains.Conférence à la faculté de Médecine de Paris… tous trois participent à une conférence à l’AMR (Organisation internationale pour l’Agriculture et les Ressources minières de Rome. Il y a à Rome un vieillard qui est un maillon important dans toute l’organisation mystérieuse, c’est Beneditto…il a plus de 85 ans…

Conférences importantes à la NASA à Houston. Dans le roman l’organisation est appelée Nesa… Création d’une commission temporaire spéciale. La NASA donne son accord et la commission s’appelle : la « Caepahc ». (Commission américaine d’études des phénomènes astronomiques dans l’histoire des civilisations)…

2012 – le 20 juin .
Réunion complète des douze, à Rennes-les-Bains chez les Templer. La réunion est organisée par Léonard Templer et sa femme, au solstice d’été. Ils ont donné toutes les explications pertinentes à tous ceux qui voulaient bien les entendre. Le 21 décembre la folie s’empare de Bugarach..…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire

On peut se procurer : Fin du monde à Bugarach en envoyant un e-mail à vladex@sfr.fr

Присылайте майл, найдите способ оплаты 14 евро плюс пересылка через агента,,,
Предлогайте сотрудничество для перевода на Русский язык







Lusopholie |
Projet Vladikite,cosmos, as... |
Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critica
| Dolunay
| "Le Dernier Carré"