étonnant

18052018

FIN du MONDE à BUGARACH

 

Pourquoi ne pas le dire. Lisez seulement ces quelques mots, vous voudrez en lire davantage, de toute façon c’est un livre d’aventures:

Page 155, chapitre « Voyage à Sydney ».

Eileen beurrant un toast s’apprête à le compléter de « jam à l’orange » sursaute sur sa chaise en le lâchant sur son assiette. William debout derrière elle, vient d’arriver en ayant évité tout craquement du bois dans l’escalier, à pas de velours, sans le moindre bruit, comme une petite souris malgré sa grande taille et lui a mis simultanément deux doigts entre deux côtes à droite avec sa main gauche et deux doigts entre deux côtes à gauche avec sa main droite. Se croyant malin, il a croisé ses deux bras pour compliquer davantage son geste… Eileen s’écrie:

- Aïe ! Tu n’es qu’un vieil idiot William ! Te rends-tu compte que nous vivons ici, à vingt kilomètres de Sydney dans une tranquillité absolue, nous sommes isolés de tout et tu m’attrapes par surprise, par derrière – j’aurais pu mourir d’une crise cardiaque, vieux fou !

- Je suis désolé Eileen ! Rétorque William et il ajoute: Je n’ai pas pu m’en empêcher ! Et en lui-même, il est heureux comme un diable, il s’assoit près d’elle. Elle sourit légèrement, heureuse d’avoir à ce point attiré l’attention de William.

Frank, son mari ne prend même pas la peine de la défendre et continue de lire le « Times » sans les regarder.

Titre chez: Les Editions du Net

 

 




Salon de la BD et du livre sur l’aviation Etampes-aérodrome de Mondésir

8052018

Wladimir participera au Salon de la BD  et du livre sur l’Aviation des 2 et 3 juin 2018

organisé par « l’Association Patrimoine et Traditions du Pays de la Beauce ».

La Beauce, la plus grande étendue agricole de France.

L’aérodrome se trouve à 7,5 km au sud d’Étampes au bord de la Nationale 20

Cadre champêtre et « aéronautique » – pas de problème de parking !

 




La plus jolie librairie papeterie carterie de l’Essonne

25042018

corbeil librairie chauvelin 2

 

LIBRAIRIE  PAPETERIE  CARTERIE  CHAUVELIN

Place Saint Léonard

9100 CORBEIL ESSONNE

C’est la plus jolie librairie papeterie carterie de l’Essonne et peut-être même d’une région bien plus grande. Située sur une place qui porte le nom prestigieux « Saint Léonard » – Léonard étant l’un de mes héros dans mes bouquins, mais surtout Saint Léonard de Noblat du Limousin où il vécut au sixième siècle, lieu d’un monastère et Léonard référence au grand Léonard de Vinci. A quelques pas de la Seine et du pont de Corbeil, sur une place ancienne regroupant quelques commerces indispensables se trouve la librairie de Madame Chauvelin que tous les écrivains du Salon du Livre de Mennecy apprécient beaucoup pour sa gentillesse, son savoir-faire de libraire ainsi que pour sa disponibilité. Un endroit plein de charme, été comme hiver, printemps comme automne. Une devanture très esthétique et équilibrée, à l’intérieur un paradis pour les lecteurs superbement agencé .

La plus jolie « Librairie Papeterie Carterie » de l’Essonne est bien celle-là !

 

 

 




origine du nom de mon village

25042018

https://www.77livres.fr/index.php/77-s-et-m/77-nord/nouveautes-77-nord/les-noms-de-lieux-de-la-seine-et-marnehttps://www.77livres.fr/index.php/77-s-et-m/77-nord/nouveautes-77-nord/les-noms-de-lieux-de-la-seine-et-marne

Il suffit de demander pour l’Essonne !

 

chez: Lys Editions Amatteis




L’âme est scientifique, disponible fin Mai 2018

24042018

L’âme est scientifique est un nouveau recueil de Wladimir. Tous ceux qui s’y sont intéressés sont des personnes étonnantes, et profondément sensibles aux destinées de l’être humain.

Disponible fin mai 2018

chez l’Editeur,

l’imprimeur,

votre Librairie

l’auteur

Un ouvrage qui fait bouger les conceptions les plus inattendues !

Lys Editions Amatteis

1304-ame-scientifique-couv-rv_1 (1)

conception « Lys Editions Amatteis »

 

« L’âme est scientifique »

avec en sous-titre :

« Un peu d’astronomie »

Chez les Editions « Lys Editions Amatteis »

par curiosité, vous pourrez être surpris !

Une étude et une recherche parmi les astrophysiciens

Qui cherche trouve !

 

 




Que sait-on de l’âme ?

24042018

aller voir chez le distributeur :

<a href= »http://www.lulu.com/commerce/index.php?fBuyContent=22796283″><img src= »http://static.lulu.com/images/services/buy_now_buttons/fr/book_blue2.gif?20180424094416″ border= »0″ alt= »Support independent publishing: Buy this book on Lulu. »></a>

Et bien beaucoup de choses.

 

L’âme est scientifique

avec en sous-titre :Un peu d’astronomie

Chez les Editions « Lys Editions Amatteis »

au moins par curiosité, vous pourrez être surpris !

l’âme existe avant la naissance, pendant la vie et après. Cela a toujours été ainsi !

je vous donnerai le lien.

 




Dieu chuchote à l’oreille de quelle religion?

18042018

Dieu chuchote à l’oreille d’un responsable d’une religion ? Laquelle ? La question est là.

Bientôt « L’âme est scientifique » et « un peu d’astronomie »

Vous verrez…  Lys Editions Amatteis




Une ancienne rancune au Salon du Livre de la Porte de Versailles

18032018

Certainement une rancune tenace reste dans l’esprit de certains Français après des générations. Comment après cinq générations, la dernière a ancré en elle la méfiance envers les Russes? Me dit un monsieur au Salon du Livre. Certaines personnes n’aiment pas les Russes. Les Russes de maintenant, les Russes de la dernière guerre, les Russes rouges de la Révolution d’il y a tout juste un siècle  et surtout les Russes de l’époque napoléonienne. Ceux de notre époque peuvent être affublés de toutes les critiques qui peuvent passer par la tête de ceux qui observent ces « nouveaux Russes ». Ces critiqueurs utilisent des raisonnements modernes contemporains liés à de l’argent accumulé très rapidement par certains après la « Perestroïka » des années quatre-vingt-dix dans l’ancienne URSS. Mais laissons cette catégorie opportuniste de côté et essayons de voir ce qui avait pu se passer bien avant dans les relations russes-françaises. Ces relations avaient pourtant été chaleureuses à certaines époques, la France participaient magnifiquement à l’architecture et à la culture russe pendant la monarchie – des siècles de relations très positives. Ici le propos ne concerne pas par exemple le Royaume Uni avec lequel la Russie entretenait des relations privilégiées jusqu’à ces derniers temps (mars 2018), ni l’empire germanique, l’Allemagne qui avait toujours été géographiquement incluse dans tous les désaccords entre la Russie et la France, et encore moins la Pologne victime malgré elle, traversée à chaque conflit – mais de quel conflit, s’agit-il. L’hégémonie communiste soviétique avait interpellé l’opinion mondiale mais certaines raisons remontent encore plus loin dans le passé. Est-ce la faute aux Russes si Napoléon était venu titiller la Russie sous Alexandre 1-er en 1812?  Napoléon par sa soif de conquête s’aventura jusqu’en Egypte d’où il ramena l’obélisque de la place de la Concorde, les guerres dans toute l’Europe. Les ravages de son expédition en Russie provoquèrent des destructions inhumaines sur tout son parcours européen et des milliers de morts russes – mais c’était lui le responsable de ces guerres provoquées, c’était lui le responsable de l’incendie de Moscou, c’était lui le responsable des 450,000 morts dont la plupart des Français jusque dans la « Retraite de Russie » et le retour pitoyable à Paris. Napoléon avait dû encaisser le revers de la médaille, les Russes d’Alexandre en France en 1814 sans commune mesure dans le degré des exactions napoléoniennes. « Les familles » des maréchaux d’Empire et des vaillants soldats français se remémorent jusqu’à maintenant la défaite lors de la Campagne de Russie. Après cinq générations les petits-enfants des petits-enfants des petits-enfants ont reçu un message à transmettre, mais complètement inadéquate face à la réalité de l’histoire. Les relations franco russes ont été fluctuantes mais bonnes aussi, la France est aimée et respectée en Russie. De grandes réalisations françaises depuis Pierre le grand et Catherine-II sont la vitrine de la Russie et la culture française est en parfaite symbiose avec la culture russe, les deux civilisations sont sur la même latitude. Les relations entre les deux pays, comme pour l’Allemagne et l’Italie aussi, sont devenues commerciales et surtout industrielles dans tous les domaines techniques, mais aussi culturels. Les politiques n’ont rien à voir avec la culture. Les Russes ne renieront jamais la richesse des auteurs français de tous les temps, Diderot avait ouvert toutes les portes de la culture française aux Russes sous Catherine-II et comment peut-on envisager que la France ne fera plus référence à Dostoïevski, Pouchkine, Tolstoï, Tourgueniev, Gogol et tant d’autres. Bouder l’exposition des livres russes au Salon du Livre est maladroit et fait penser aux rancunes injustifiées des Français envers les Russes alors que c’est plutôt le contraire qui serait logique. Les présidents ont d’autres canaux traditionnels et efficaces à leur disposition que d’afficher du mépris. Cela n’empêche pas que la Russie qui était prévue « à l’honneur » cette année 2018 au Salon du Livre ne soit pas boudée par le grand Public avec ses trente-huit écrivains remarquables, qui commentent leur œuvres aux personnes venues les écouter, grâce à des interprétes talentueuses en simultané.

Livres traduits en français comme « Les diamants de la Mer Noire » d’Anna et Sergey Litvinov aux éditions « MACHA » parmi des milliers d’autres isbn: 978-2-37437-033-0.

 

LIBRAIRIE  DU  GLOBE

67, bld Beaumarchais 75003 Paris

www.lbrairieduglobe.com




Étrange la poésie

23022018

Étrange, la poésie

J’en ai connu des gens inspirés, regardant l’air flou devant eux. Au début c’est vous qu’ils regardent et cela vous interpelle, soudain vous vous apercevez qu’il ou elle regarde à travers vous comme si vous n’étiez qu’une vitre transparente, vos yeux ayant servi de support à l’envolée lyrique de votre poète du moment, qui en fin de compte s’est servi de vous pour embrayer son processus. Il ne vous voit plus, son regard voit quelque chose que nous ne voyons pas, que nous ne comprenons pas, son air tranquille est rassurant comme pour nous dire : « attends, tu vas tout comprendre, écoute, tu vas tout ressentir et tu verras – ce n’est plus moi qui parle c’est le génie de l’inspiration » ! Une sorte de dieu qui s’est épris de son corps, qui s’est glissé dedans et qui manipule l’esprit physique – les neurones de son cerveau, ses gestes, ses déplacements et ses cordes vocales, la voix tremblotante ou douce, tantôt montée dans les aigus, tantôt descendue dans des notes graves. La fureur se lit sur le visage, la tristesse, l’abattement, la désolation et le désespoir – la tête penchée, les mains jointes implorant comme une prière dans le vide pour un vœu, objet de son œuvre. Un vœu primordial pour le poète, mais insignifiant sans la moindre importance, la moindre attention et la moindre compassion de ceux qu’il oblige à l’écouter. Plus tard il dira : « ce n’est pas moi qui parle, c’est mon cœur, mon esprit, lorsque j’écris il me semble que Dieu mène ma main, j’écris sans comprendre, je vois les mots défiler sur le papier et je n’en ressens même pas le sens, ni la profondeur de leur signification sentimentale et c’est seulement à la relecture de ce que ma main a produit que j’éprouve une profonde angoisse et une énorme tristesse » ! « Allez, allez vous faire voir avec vos sornettes, vous ne voyez donc pas que vous nous ennuyez, ne voyez-vous pas l’air minable que vous venez de montrer de vous-même, vous devriez avoir la pudeur d’aller vous planquer et de ne pas insister à faire de la prolongation – vous autres poètes, vous êtes des lavettes avec vos lamentations, impudiques que vous êtes ! » – les femmes sont encore plus lamentables, mais à elles au moins on peut pardonner, elles sont plus faibles et plus sentimentales que les hommes qui bien souvent tout en étant poètes sont aussi des brutes costaudes ou efféminés. Alors à notre époque pour masquer le plus difficile, c’est-à-dire l’interprétation, la solution est dans la chansonnette sous toutes ses formes. Pourquoi pas après tout, l’humanité évolue selon les inspirations du moment et aussi l’acceptation après tri d’un jury, comme celui du public.

J’ai souvent été sceptique à l’encontre de la poésie, devant l’ennui qu’elle peut produire sur ceux qui écoutent ou ceux qui lisent, surtout la contemporaine la plus éclectique, saccadée et trop dispersée dans laquelle aucun lien ne paraît possible entre les mots, aberrante. La lassitude peut vite prendre le dessus et ne pas provoquer l’effet escompté par l’auteur. Et d’un autre côté je ne peux m’empêcher de confirmer qu’il peut y avoir quelque chose de mystérieux dans cette expression. Comment la magie des mots choisis et assemblés peut-elle agir sur notre être d’une manière incompréhensible, sur le ressenti le plus profond de nous-mêmes, en créant l’émotion. L’émotion qui étreint l’âme. Des mots qui décrivent mieux que des photos, des films et autres vecteurs d’enregistrements la description d’une situation, d’un être dans des détails qu’on ressent familièrement. Les mots créent les sentiments et les sentiments créent l’émotion, une émotion qui peut être individuelle ou comme par exemple lors d’une lecture commune lors d’une réunion ou d’une émission de télévision. « La grande librairie » permet d’entrevoir des événements inattendus qu’on ne va pas chercher soi-même. Chaque émission est étonnante avec des thèmes passionnants comme celle sur le cosmos avec des penseurs, puis l’astronaute Thomas Pesquet, et aussi Hubert Reeves avec des mots précis allant droit à la question posée, et comme celle sur la poésie avec professeur et écrivains dont l’étonnant et attachant académicien François Cheng qui en quatre quatrains définit le mystère et l’étrangeté de la poésie qui joint l’intérieur de l’être humain à l’univers et l’univers tout entier à l’être humain et aussi « la rupture » à la fin du temps imparti. A quatre vingt sept ans avec ses mots lents et pesés, il m’a paru le plus convaincant.




Aventures parmi livres Lys Editions Amatteis

1022018

LYS EDITIONS AMATTEIS

 

« NSEA Allers et retours spatiaux« 

ISBN 978-2-86849-302-6

de

Wladimir Vostrikov

Une nouvelle aventure terrestre et spatiale sur les cinq continents et dans notre système stellaire !

 

pour commander :

chez votre libraire

ou par e-mail : vladex @sfr.fr

ou aussi le distributeur, site lulu.com   : 

Détails, cliquer sur le lien:

http://https://77livres.fr/index.php/listes-2017/nsea-allers-et-retours-spaciaux

 

 







Lusopholie |
Wladimir Vostrikov - France |
Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critica
| Dolunay
| "Le Dernier Carré"