étonnant

18052018

FIN du MONDE à BUGARACH

 

Pourquoi ne pas le dire. Lisez seulement ces quelques mots, vous voudrez en lire davantage, de toute façon c’est un livre d’aventures:

Page 155, chapitre « Voyage à Sydney ».

Eileen beurrant un toast s’apprête à le compléter de « jam à l’orange » sursaute sur sa chaise en le lâchant sur son assiette. William debout derrière elle, vient d’arriver en ayant évité tout craquement du bois dans l’escalier, à pas de velours, sans le moindre bruit, comme une petite souris malgré sa grande taille et lui a mis simultanément deux doigts entre deux côtes à droite avec sa main gauche et deux doigts entre deux côtes à gauche avec sa main droite. Se croyant malin, il a croisé ses deux bras pour compliquer davantage son geste… Eileen s’écrie:

- Aïe ! Tu n’es qu’un vieil idiot William ! Te rends-tu compte que nous vivons ici, à vingt kilomètres de Sydney dans une tranquillité absolue, nous sommes isolés de tout et tu m’attrapes par surprise, par derrière – j’aurais pu mourir d’une crise cardiaque, vieux fou !

- Je suis désolé Eileen ! Rétorque William et il ajoute: Je n’ai pas pu m’en empêcher ! Et en lui-même, il est heureux comme un diable, il s’assoit près d’elle. Elle sourit légèrement, heureuse d’avoir à ce point attiré l’attention de William.

Frank, son mari ne prend même pas la peine de la défendre et continue de lire le « Times » sans les regarder.

Titre chez: Les Editions du Net

 

 




Orange messages frauduleux de chez Orange

6112017

ATTENTION   de nombreux correspondants parmi ma liste d’adresse e-mails ont reçu des messages frauduleux d’une adresse ressemblant à la mienne mais dont le fournisseur est ORANGE. Surtout ne pas prêter attention.

L’adresse frauduleuse est   wladimir.vostrikov@orange.fr    Cette adresse n’est pas la mienne et j’ai demandé à Orange de faire le nécessaire pour arrêter l’envoi frauduleux de message extravagants. En espérant qu’Orange voudra bien prendre note de ma demande, désolé pour le dérangement.
En effet ma liste de contact a été piratée ce matin, Si tu regardes l’adresse de l’expéditeur, le fournisseur d’accès est « Orange », hors je suis chez sfr. Sfr me disent qu’ils ne peuvent rien faire, j’ai donc demandé à Orange d’arrêter la plaisanterie. Je reçois des dizaines d’appels à cause d’un imbécile.

SFR  fait le nécessaire pour protéger ses abonnés et se met en contact avec les autres fournisseurs d’accès à internet. Je remercie SFR.




Des vieux et la joie de vivre dans « Fin du monde à Bugarach »

17122012

Traveler DC 120chez LES EDITIONS DU NET

« Fin du monde à Bugarach » est un roman fantastique qui est la suite de « Le songe d’Anne de Kiev », un roman historique. On y retrouve les descendants de douze personnages étonnants.

Un groupe de vieux amis dont le QG de l’association « Razès Phalanster Association » se trouve à Londres, dans « Fin du monde à Bugarach ». Un roman pour distraire !

Comme le monde entier, ils savaient bien que rien ne se passerait ni sur le Puech, ni à Bugarach et encore moins sur Terre, mais c’était l’occasion pour douze pépères de faire des voyages, passer du bon temps ensemble et tenir informés leurs abonnés au journal du « Phalanstère du Razès ».

Le « Bibliothécaire » écrit:
Et une nouvelle fiction bugarachienne, cette fois très différente des premières : avec Fin du Monde à Bugarach, Wladimir Vostrikov (voir https:// les éditions du net, taper « fin du monde à bugarach » ) nous fait pénétrer dans un cercle très fermé, le « Phalanstère du Razès », étrange société philosophique qui réunit 12 membres, aujourd’hui septuagénaires, et éparpillés tout autour de la planète. Et l’on va participer à leurs nombreuses réunions, entre deux avions, dans les meilleurs hôtels internationaux et autour de tables respectables. Ils ont été sélectionnés par d’obscurs ecclésiastiques et ont pour point commun une généalogie qui remonte à des familles de la Haute-Vallée. Quel est leur but ? Pas évident, malgré le nombre d’exposés qui nous est infligé que d’aucuns qualifieraient de « planches » : politique, économie, finance, écologie, apocalypse bien sûr. Et avec en arrière-plan une mystérieuse force, le « V », qui n’est ni divine, ni extra-terrestre, et qui régit le monde de façon aveugle. Cela n’est pas sans rappeler les Grands Anciens de Lovecraft. L’une des dernières réunions se déroule chez le correspondant français, qui évidemment demeure à Rennes-les-Bains. Mais à part une séance de thalasso au Boulou et une dégustation de vins locaux à Rennes-le-Château, on ne saura guère ce qui est recherché. Peut être rien d’autre finalement que le plaisir de se retrouver entre copains qui manifestement ne connaissent pas de fins de mois difficiles.
Publié par Le Bibliothécaire à l’adresse 17:35

Ma réponse a été: Plutôt amusé, cette analyse ne me déplaît pas, bien qu’il y ait un sens, celui du questionnement sur les raisons de la vie dans l’univers et l’inévitable solution des voyages futurs dans la Galaxie du fait de la promiscuité très prochaine des peuples sur Terre… J’ajouterai donc aussi une « planche » comme l’appelle le Bibliothécaire, celle de l’astrophysique.
J’ajoute que le plaisir de se retrouver entre copains est une véritable fête que je souhaite à tous ceux qui aiment partager la joie de vivre !

Librairies: http://www.leseditionsdunet.com/roman-historique/742-le-songe-d-anne-de-kiev-henri-1er-et-anne-de-france-wladimir-vostrikov-9782312008646.html




Déjà le 20 juin 2012

13122012

2012 – le 20 juin .
Réunion complète des douze, à Rennes-les-Bains chez les Templer. La réunion est organisée par Léonard Templer et sa femme, au solstice d’été. Ils ont donné toutes les explications pertinentes à tous ceux qui voulaient bien les entendre. Le 21 décembre la folie s’empare de Bugarach..…

chez: Les Editions du Net

Peinture de l'auteur Wladimir Vostrikov

La plus grande suspicion doit être envisagée pour tous les rites…




L’évêque venait de Longjumeau rendre visite à Gengis Khan

19092012

Un extrait par semaine.

du roman « FIN DU MONDE A BUGARACH »

Le voyage d’un Américain au centre de « la cité céleste » près d’Urumchi en Chine


….Les observateurs étrangers ne sont pas les bienvenus en Chine en matière de technologies avancées ni dans le domaine spatial. La Chine écoute mais ne veut pas se faire prendre à écouter des conseils de la Nesa. Il s’agit de compétition et non de coopération. Tchang dit à Orson:
- C’est sûr, et tu l’as bien vu par toi même, les Chinois sont très discrets sur leurs technologies, bien que les règles de base soient les mêmes pour tous. La poussée d’une fusée (F) est exprimée en newtons et l’équation de base est la même pour tous, les Chinois ne vont pas la renier: La poussée est égale au produit de la masse q des gaz de combustion qui sortent des tuyères de la fusée en une seconde, par leur vitesse d’éjection Ve, c’est à dire: F = q x Ve c’est la réaction qui se fait en une seule seconde. Il y a la phase intermédiaire en continu et la phase finale que nous connaissons, et bien tout cela n’a aucune raison d’être camouflé, ce sont des lois universelles, quant à tout les reste…
Orson répond:
- Que veux tu dire par « tout le reste » tu veux parler du carburant que vous utilisez, vous en cachez la composition qui n’est que du carburant L ou LL ou LLL ou S comme pour tout le monde. Tchang continue:…

- Toi tu ne peux pas comprendre, mais un français comprendrait. L’évêque venait d’une ville qui s’appelle « Longjumeau » et votre pape de cette époque l’avait envoyé à la cour de Gengis Khan pour expliquer ce qu’était leur religion catholique. Il paraît que Gengis Khan l’a laissé faire et que le christianisme s’était un peu répandu dans notre région du Sin-Kiang…

http://www.leseditionsdunet.com/fantastique/494-fin-du-monde-a-bugarach-wladimir-vostrikov-9782312003405.html




DILICOM network – for Bookstores New-York, Boston

12092012

Fin du monde à Bugarach – in other worlds End of the world in Bugarach »
End of the world, experienced and lived in Bugarach ! This is the title of Wladimir Vostrikov new novel – in French « FIN du MONDE à BUGARACH ». Predictions say: « end of the world everywhere on Earth except on top of the Bugarach mountain. The title of « Fin du monde à Bugarach » is intentional as most of predicators say exactly the opposite.
The story is a fantastic one !

Clic on following link:

http://www.leseditionsdunet.com/fantastique/494-fin-du-monde-a-bugarach-wladimir-vostrikov-9782312003405.html

A word about this novel. Some people in Great Britain and also in Europe and elsewhere in the world may recognize a situation experienced in the fifties ands sixties of last century. They came from many places in the world but especially from european countries, after world-war 2. Strange relationships led to the actual prediction of « End of the world on 21st december 2012. Fifty years later, those men remain unchanchanged and are obviously on the path of a common mission.

Should be translated in English first of all by a good translator as soon as possible.




SAUVEGARDE DE NOTRE TERRE

29052012

EXTRAIT Page 217 FIN du MONDE à BUGARACH
http://www.leseditionsdunet.com/fantastique/494-fin-du-monde-a-bugarach-wladimir-vostrikov-9782312003405.html >

…..Léonard entame un long exposé, qui peut se résumer de la manière suivante:
- Ce n’est plus comme en 1950, lorsqu’à l’école du village, on avait bien entendu les maîtres et les maîtresses, puis plus tard les professeurs qui affirmaient que la population mondiale avait, rendez-vous compte, atteint les 3 milliards d’habitants. En 2011 la Terre porte 7 milliards d’habitants. Tous grandissent, travaillent et mangent, mais ils polluent aussi absolument tout leur environnement. Ils jettent n’importe où leurs ordures ménagères et autres comme les papiers et les sacs d’emballage plastiques, sur le bord des routes et des autoroutes. Les détritus ménagers, chimiques, métalliques, toutes sortes de métaux et de plastiques sous toutes les formes imaginées par l’homme se retrouvent dans les forêts, les prés, les lacs, les rivières, les mers, les océans – les gaz des usines et les gaz de propulsion des avions qu’on minimise toujours, car c’est là un trop gros morceau auquel il ne faut surtout pas s’attaquer, tout comme l’industrie automobile. Il est vrai que pour l’automobile des efforts sont faits. On doit reconnaître aussi que des efforts ont été faits pour réduire la pollution atmosphérique avec la conception de moteurs d’avion beaucoup moins polluants, mais la production mondiale de ces machines augmente avec le temps et la démographie. Parmi les sept milliards de terriens, hommes, femmes, garçons et filles beaucoup exigent une voiture personnelle, certaines familles en ont entre trois à six. L’avenir c’est évidemment la jeunesse, elle est consciente, que c’est elle qui le réalisera, avec certainement des exigences qui iront bien au-delà de la simple conviction politique. Elle dictera la raison écologique. Elle démantèlera les centrales nucléaires comme l’a décidé un grand pays industrialisé comme l’Allemagne, mais déjà le processus irrémédiable est là. Les déchets nucléaires seront radioactifs encore pendant 50 milles ans. Ces déchets seront dangereux pour l’entourage immédiat pendant des centaines de siècles, voilà ce que lèguent les grands ingénieurs des grandes écoles et les scientifiques à nos générations à venir, à leurs propres descendants…./….qu’ils prennent conscience qu’avec l’accroissement de la population mondiale, ils vont à courte échéance à la perte logique de leur autosatisfaction, à leur prépondérance arrogante….

fin de l’extrait
La Terre face aux déchets nucléaires et autres

Le respect de la Terre, de la nature et du vivant sur le site: http://www.cfaitmaison.com

  • http://www.leseditionsdunet.com/fantastique/494-fin-du-monde-a-bugarach-wladimir-vostrikov-9782312003405.html




  • Univers, rêve ou réalité, dans « Le songe d’Anne de Kiev »

    29042012

    Les cosmologistes, astrophysiciens paraissent souvent convaincus d’avoir percé une grande partie des secrets de l’univers. Peut-on en être sûr ? Il faut certainement raison humaine garder, car de quoi peut-on être certain d’une manière définitive – difficile de trouver une réponse, les philosophes trouveront toujours matière à discussion dans des détails à couper souvent les cheveux en quatre, car parfois ils se répètent en changeant les mots pour toujours exprimer leur incertitude nébuleuse et là est leur éloquence. Un grand astrophysicien a bien dit au sujet du « big bang » : « C’est la version que les scientifiques retiennent avant toutes les autres, mais en fin de compte – on ne sait rien ! » C’est ici que les philosophes des sciences en astrophysique peuvent nous dire concrètement et sans détour : « Nous sommes soit dans notre propre rêve ou celui d’une autre entité », pourrait t-on les croire enfin de compte est une autre histoire.

    Dans « Le songe d’Anne de Kiev » la reine réconforte une dernière fois Henri-1er en lui disant que « Tout n’est que Bogij Son … ».

    CLIQUEZ le lien de LA CARTE DU CIEL DE CETTE de NUIT:

    http://www.stelvision.com/carte-ciel/index.php?id=21682&key=509744




    Femmes courageuses contre CORRIDA

    16042012

    Corrida, les résultats d’aujourd’hui: Quelle déception contre le plus grand nombre !
    Anti Corrida = négationnisme d’une culture ancestrale… mais quelle culture?
    Même en Catalogne espagnole, ces inepties sont abolies. Il y aurait tellement à dire, mais on ne peut pas…Ce ne sont pas ceux qui prétendent être l’autorité, qui sont forcément les plus humains, les plus sensibles et les plus intelligents, et surtout pas les brutes qui prétendent défendre « une certaine culture ancestrale » qu’ils nomme « négationnisme culturel ».

    Femme courageuse contre souffrance animale

    - Extrait de « Fin du monde à Bugarach »

    Dans mon pays, une femme courageuse se bat contre la souffrance infligée aux animaux et elle exige auprès de l’Union européenne de stopper ces atrocités qui ne font plus partie de certaines traditions. Elle n’a jamais cessé depuis sa jeunesse et plus tard toute sa vie durant, de tout faire pour améliorer les conditions de la vie animale. En désespoir de cause, elle s’est attaquée depuis des décennies à combattre la souffrance animale jusqu’aux extrêmes limites de leur vie. Elle a tenté de faire accepter « l’étourdissement » des animaux par les tueurs d’abattoires. La société revient sur ces résolutions invoquant que pendant des millénaires et ce jusqu’en 1960 les animaux destinés à la boucherie étaient égorgés dans la souffrance. La société rétrograde soudain en revenant en arrière en abandonnant et en méprisant les avancées qui avaient été atteintes et respectées. La société pour se donner bonne conscience affirme que les animaux ne souffrent pas et ne comprennent rien. Ceux qui affirment cela sont loin d’être des spécialistes et ceux qui parmi les vétérinaires et les savants ne contredisent pas ces allégations, savent très bien ce qu’est la réalité. Savez-vous qu’il est prouvé que l’intelligence animale évolue de la même manière que celle des humains, n’avez-vous pas remarqué que vos chiens et vos chats vous comprennent de mieux en mieux avec le temps. Faites de votre mieux pour faire connaître l’action de cette personne, comme vous l’avez fait pour la défenderesse anglaise des lions d’Afrique. Quant aux défenses des éléphants, une politique de honte doit être menée à l’encontre des acheteurs d’articles faits d’ivoire, comme envers ceux qui trouvent des effets soit disant aphrodisiaque dans les défenses des hippopotames et des éléphants. Mes articles sont prêts pour notre magazine et j’espère que tu pourras tripler l’édition William!…
    Extrait du roman « FIN du MONDE à BUGARACH »

    Il est sous-entendu dans le commentaire du roman, qu’il s’agit bien avant d’autres femmes courageuses, de Brigitte Bardot.

    Commandes à : Les Editions du Net




    Cavalieri del Ordine Perfecto

    9042012

    Où se trouve la très ancienne société secrète dans
    « Fin du monde à Bugarach »?
    En:
    Australie
    Angleterre
    Italie
    France
    Perou
    Guatemala
    Kenya
    Etats Unis d’Amérique
    Allemagne
    Egypte
    Israël
    Espagne
    Russie
    Chine
    En tout cas chacun de ces pays est un passage obligé de l’histoire.







    Lusopholie |
    Wladimir Vostrikov - France |
    Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critica
    | Dolunay
    | "Le Dernier Carré"