Origine extraterrestre de la pandemie du Covid

20042020

Aller voir sur le lien   vladex.unblog.fr

Tout vient du cosmos, de toute façon, mais le virus ne pouvait pas traverser l’atmosphère – à moins d’avoir été activé protégé et vivant, pendant la traversée des couches denses de notre atmosphère terrestre.

Allez, reprenez ma citation, je vous surveille.

Le terrible virus serait de provenance de bactéries dans des astéroïdes échappés d’une comète « sale » ayant survolé le nord-ouest  de la Chine en septembre 2019 qui aurait contaminé toute la région, pouvait-on lire sur les réseaux sociaux, selon des astrobiologistes. Mais ces affirmations sont écartées par les instances scientifiques internationales, infectiologues et autres.

En se basant sur une simple logique, une comète peut être « sale » de poussière carbonée, de silicates mais de bactéries véhémentes vivantes hemo…. Je ne sais pas quoi de sang contaminé – sang de qui sang de quoi, base d’hémoglobine dans les acides aminés dans le cosmos, de personnages malfaisants de la mythologie grecque, des sous entendus qu’on ne peut prendre au sérieux même.

Quant à des météorites échappées d’une comète, ce serait possible mais leur trajectoire aléatoire les ferait éparpiller au-delà du marché de Wuhan ou plutot même simplement frôler la terre pour aller errer plus loin. La nature se défend, la nature se venge aussi (voir les commentaires de la maladie de la vache folle et les tortures perpétrées sur les chats, chiens et pangolins justement en Chine).

Dans mon prochain ouvrage : « Le cône d’or des Pictoriens » Tchang Wising avait réussi a faire interdire dans sa région de Urumchi, les tortures sur les animaux et leur consommation. Les animaux se parlent et communiquent par des voies que les Chinois ne connaissent pas encore et à partir de 2020 ils auront une attitude différente, ils en prendront grand soin et auront des animaux de compagnie, devenus membres de leur famille.

Selon certains, des extraterrestres, il y en a beaucoup sur terre….




Foutez la paix aux vieux

25032020

Foutez la paix aux vieux, faites gaffe les gars.

NQu’est-ce que c’est que cette discrimination envers parents et grands-parents. Qui peut se permettre de réfléchir à de soi-disant « choix » qu’ils auraient à faire, des prétentieux qui se prennent pour des dieux.

Méfiez-vous, on devient vieux très vite sans s’en apercevoir. Tu regardes derrière toi et d’un seul coup tu t’aperçois que tu as 79 ans et en plus des djeunks se pemetent de prétendre que t’es bon pour la casse, faites gaffe, faut pas déconner. Des septuagénaires et même octogénaires tavaillent dur, aident leur famille, prennent en charge cuisine, vaisselle, lave-linge, jardin et travaux dans la maison et aussi chauffeur – transporteurs. Attaquez-vous aux flemards qui ne foutent rien, qui partent en croisière ou dans les îles surpeuplées des tropiques…  Aidez au lieu de discriminer !

Alors les p’tits vieux, un conseil:  ayez l’apparence des djeunks pour avoir la paix, allez chez le coiffeur, la coiffeuse, faites-vous teindre ce qui vous reste de cheveux, ayez une coupe cheveux courts, soyez rasés, ce n’est plus à la mode les barbes de deux semaines, prenez soin de vos habits, ne vous amusez pas à vous vêtir de quenilles, peignez-vous bien après la douche, parfumez-vous et montrez vos muscles

On est encore capable de foutre sur la gueule à celui qui viendrait nous emmerder.

Je vous en dirai plus… Une chose etonnante!

 

Leonard Templer




Jean-Pierre Grosperrin Artiste-Guitariste-Compositeur

19022020

IMG_20200219_101326 IMG_20200219_101314

 

Jean-Pierre Grosperrin est un artiste, il a de nombreuses cordes a son arc. Il joue magistralement de son instrument préféré, la guitare. Ayant consacré une bonne partie de sa vie aux instruments de musique il en a touché beaucoup d’autres, notamment l’harmonica (pour ses bleues) mais aussi le saxophone la mandoline et les basses guitares à quatre cordes. Jean-Pierre chante, il interprète un grand nombres de reprises délaissant un peu Brassens, il se connecte instantanément à tout air qui l’inspire, il y ajoute ceux de sa composition personnelle. Amoureux avant tout de la chanson française, il connait la musique manouche, tzigane, américaine et russe. Il lui arrive de jouer en publique avec ses amis et son répertoire est impressionnant. Ceux qui l’écoutent fredonnent et tapent des mains, d’autres ne peuvent s’empêcher de sortir de leur état de simple spectateur pour l’accompagner et se mettent à danser entrainant avec eux tous ceux qui partagent cette mystérieuse frénésie que l’être humain a dans ses gènes depuis des temps remontant à un lointain passé. Jean-Pierre sait créer tout une ambiance de fête, il est aussi un magicien lorsqu’il décide de restaurer un instrument de musique. Il ne peut pas admettre qu’un instrument ayant procuré de la joie, de l’inspiration et du bien-être soit délaissé, détérioré, même d’apparence irrémédiablement broyé que cela soit par négligence, accident ou même sciemment – il s’épanchera dessus sentimentalement, le plaindra avec une profonde sincérité. Il lui est arrivé d’en récupérer dans des conditions telles que pour le non initié la seule solution serait de jeter. Il en pris tellement soin tel le luthier des temps anciens et dans sa dextérité mystérieuse du savoir-faire, du sentimentalisme et de l’expérience, l’instrument reprend soudain vie. Le bois collé, séché, le manche redressé à l’aide de presses secrètes, les cordes sont tendues et accordées. L’instrument renaît de son lamentable état, la mélodie qui en découle est suave, profonde et claire : C’est ce que Jean-Pierre a fait de mon instrument de musique, ma balalaïka. Un grand merci.

On peut joindre Jean-Pierre et lui confier une ANIMATION FESTIVE

type salon, fête commerciale ou fête de village, événementiel…

Les Avatars de l’Art

jpgrospepe@gmail.com




Moteurs aéronautiques et spatiaux

2112019

Un lieu de sortie pour  samedi et- dimanche  2 et 3 février 2020

dans la jolie ville bucolique de Mennecy

Plein d’auteurs, voir la liste et aussi mon dernier livret « Aérospatiale mirifique« !

1310-aerospatiale-couv-recto  en JPG  pour copier coller de Maurice

Articles dans le Républicain fin août et aussi dans celui du journal municipal de Vincennes:

AEROSPATIALE … mirifique de Wladimir Vostrikov

Edition Lys Editions Amatteis

C’est à un voyage historique et onirique que nous invite Wladimir Vostrikov. Ce passionné de science, d’astrophysique et d’astronomie est aussi riche d’une solide expérience professionnelle dans le domaine des transports internationaux aériens et maritimes. Entre avions et fusées, il nous propose un nouveau regard sur ces engins porteurs d’innovation. A l’heure où nous venons de célébrer le 50ème anniversaire du premier pas sur la Lune, ce livre prend tout son sens car au-delà des machines, il célèbre aussi le courage de pilotes et d’astronautes de renom. Petit plus qui plaira à la fois aux simples voyageurs et aux amateurs d’aviation et d’espace: des dessins et photographies légendés.  De quoi donner au lecteur l’envie d’un voyage sur Mars!   MH

 




Illuminations au Jardin des Plantes à Paris

11122018

 

« Illuminations » au Jardin des Plantes du MNHN

 

Ce sont de splendides représentations d’animaux les plus spectaculaires de notre planète, y sont inclus aussi quelques spécimens préhistoriques dès l’entrée. C’est très joli à voir surtout pour les enfants en cette période de fêtes de fin d’année. « Illuminations » la nuit impressionnantes surtout lorsqu’on les voit à une certaine distance sans encore entrer à l’intérieur du jardin, mais impressionnantes aussi en plein jour car bien que légères et délicates en papier très fin ces figurines illuminent par leurs couleurs chatoyantes. Comment ne pas être sensibilisé par cet effort des artistes qui font tout pour démontrer la nécessité de préserver la nature dans sa splendeur réelle, par leurs œuvres gigantesques impressionnantes.

Portique de l’entrée du Jardin et toute la suite :

Photo-0215 animaux préhistoriques invitent le public à l'entrée du Jardin des Plantes du MNHN de Paris 2018

Photo-0202Photo-0203 ours MNHN jardinPhoto-0204 Bisons MNHN jardinPhoto-0205 beaux oiseaux exoyiques MNHN jardiçnPhoto-0206 arbre mystérieux bleu jardin des plantesPhoto-0212 le DODO de l'Île Maurice Jarin des Plantes ParisPhoto-0213 mammouth et éléphant Jardin des Plantes MNHN ParisPhoto-0214tigre et aigle jardin des Plantes Paris

Marguerites avec papillons – famille d’ours bruns – arbre schtroumpf -  Oiseau « Dodo » de l’ïle Maurice mangé jusqu’au dernier – Mammouth et éléphant – Tigre de Sibérie et aigle royal…




L’orage approche, après la fin septembre

14092018

L’orage approche après tant de chaleur accumulée, il ne peut en être autrement. Depuis le mois de juillet et même avant, à part quelque orage éparse, les plus gros se préparent, c’est certain. Il y aura saturation des éléments dans l’atmosphère et les anticyclones avec pression et dépression ajoutés aux vents ainsi provoqués, tout cela fera que de gros orages sont à prévoir.

En face au bord de la rivière, les arbres chuchotent c’est leur spécificité à eux, ils murmurent des choses et en suggèrent d’autres parfois ils persuadent et confirment des interrogations, ils savent transmettre leur peur et leur désespoir lorsque la foudre s’abat sut l’un d’eux. La foudre conséquence de l’orage. Comme les premiers hommes, les primates devaient avoir peur des éclairs et du fracas de la foudre incompréhensible, une boule feu  traverse le ciel et s’abat avec le tonnerre sur un arbre ou les hautes vagues effrayantes de la mer, de l’océan… un dieu mécontent, mais mécontent de quoi. Les scientifiques peuvent expliquer les phénomènes liés aux orages, c’est-à-dire les éclairs, la foudre mais ont des difficultés à expliquer le bruit fracassant du tonnerre. Ondes négatives face aux ondes positives dans les nuages qui se chargent d’électricité, réchauffées les vapeurs lâchent ions, cations, électrons et viennent frotter les nucléons disparates d’hydrogène et d’oxygène dans lesquels se mêlent quelques atomes de carbone venant davantage perturber le chaos nuageux – les éclairs se font lorsque se rencontrent les éléments de cet imbroglio et se propagent en zigzags envoyés par l’épée de Zeus, qui voulez-vous que ce soit d’autre ? Au bout éphémère une boule de feu frappe à l’occasion, quelque cible attirante comme un aimant à la surface du sol qui permet la propagation de cet électricité jusqu’au magma du centre de la terre. Le bruit du tonnerre, celui qui peut faire arrêter les cœurs, d’où provient-il. Je regarderai plus tard dans internet pour voir comment l’expliquent les physiciens, moi j’ai mon explication, je m’y suis déjà penché car ils ne semblent pas avoir d’explication tangible. Je crois que l’électricité qui traverse les zones nuageuses effleure les protons des atomes de l’atmosphère à très grande vitesse, à la vitesse de la lumière et ce faisant le frottement produit un bruit démultiplié par les innombrables protons sur le trajet de l’éclair qui s’accumule en boule de foudre. Comme les doigts d’un joueur d’instrument à cordes. Et mon toit terrasse fuit ! « Aérospatiale mirifique » chez « Lys Editions Amatteis ».

Septembre 2019




Ce que j’écris

23062018

                                                               IMG_9888a autre photo Wlad verticale pour quatrième lulu

 

IMGP0331

 

Установка на ПУ

 

J’écris sur ce qui passionne surtout la jeunesse, les autres aussi mais à notre époque ce sont bien les jeunes gens et les jeunes filles qui croient dans les avancées du futur.

Aux intrépides j’ai écrit ce roman, une histoire complète de la conquête spatiale de notre époque et projection de son avancement jusqu’en 2030. On peut aisément faire un film d’aventure de cette histoire, une aventure spatiale mais sans flashes répétés incompréhensibles comme pour les jeux vidéo, car il s’agit d’une histoire humaine dans laquelle la réflexion et la concentration priment avant tout.

Roman – Voyages dans de nombreux pays – Construction aérospatiales – Voyages sur la planète Mars – Station géostationnaire – Stations spatiales de Kourou, Falaise Crevaux, Houston, Plessetsk, Baïkonour. – Nombreux pays impliqués dans une aventure qui se déroulera probablement selon cette vision de l’avenir spatial au niveau mondial.

 

IMGP0367

 

 




Librairie Chauvelin à Corbeil, y aller

27052018

 

Une charmante Librairie, agencée avec goût et délicatesse

 

On peut y commander:

N S E A  allers et retours spatiaux

un ouvrage en accord avec l’année 2018, l’année exceptionnelles de l’opposition de Mars du 27 juillet dernier. Mars que l’on voit chaque soir et qu’on pourra encore voir voir dans le ciel du sud jusqu’à la fin de cette année. Mars qui fait tellement parler d’elle, Mars planète exceptionnelle de notre système solaire, Mars la plus proche de la Terre par la distance et ses caractéristiques voisines de la Terre – sauf quelques « détails » à régler comme la terraformation ou l’organisation d’une vie à sa surface ou dans ses cavernes, Mars une planète qui peut accueillir la vie, des humains pour une grande aventure que nous réserve le futur – C’est déjà toute une aventure d’y parvenir et d’en revenir pour le débriefing avant une installation pérenne. Lisez « NSEA allers et retours spatiaux »  à se procurer auprès de la Librairie Chauvelin à Corbeil., place Saint Léonard.




Voyez la Terre de l’ISS en attendant

8052018

Voyez dans ces pages des bouquins pour ceux qui s’intéressent aux livres d’aventure.

 

Voyez la Terre d’en haut

En attendant regarder la Station Spatiale ISS – en DIRECT elle nous survole à 28 000km/heure – elle fait seize fois le tour de la Terre en 24 heures.

cliquer sur le lien   https://www.youtube.com/watch?v=RtU_mdL2vBM




A bord d’un vaisseau NSEA lors d’un voyage transgalactique année 2130

9022018

Titre

NSEA – ONE  -  Vaisseau transgalactique

2130 à bord de « NSEA-One » Souvenirs lors d’un voyage transgalactique.

Bras nus, la fermière coupait la baguette de pain réchauffée au four, en morceaux d’une dizaine de centimètres pour le petit-déjeuner de ses hôtes échoués à la ferme la veille au soir. En effet la veille, il neigeait fort et les congères se formaient sur les bas-côtés de la route alors que quelques voitures circulaient encore. Mais peu à peu cette route devenait impraticable, il neigeait tellement que la couche épaississait à vue d’œil sans que le passage des véhicules n’ait pu la damer suffisamment pour pouvoir circuler normalement et ce fût le hasard qui présenta sur le chemin des Alpes dans le pays de l’Ain, la grande ferme isolée à nos trois candidats astronautes, qui se rendaient à Bons-en-Châblais au centre d’entraînement spécialisé. Léo-quatre, comme on l’appelait regardait la fermière, il lui adressa quelques mots de reconnaissance pour la nuit que les trois amis venaient de passer chez elle et lorsqu’elle tourna le dos il ne put s’empêcher de penser en lui-même : « D’après l’air qu’elle a, lorsqu’elle coupait le pain avec son tranche-pain, pourquoi s’est-elle arrêtée une fraction de seconde avant de continuer, a-t-elle eu un brusque souvenir de ce qui s’était passé la nuit, la coquine » –  puis « mais pourquoi raisonner de la sorte » s’était dit Léo-quatre, puis encore « c’est moi qui divague et pourtant, jeune et jolie comme elle est, il doit la tourmenter chaque nuit son goujat légitime – la preuve, si elle s’était arrêtée c’est qu’un souvenir intempestif la poursuivait. C’est ce que Léo-quatre pensait qu’elle pensait, et il s’était confié à Stéphane qui en rajouta encore une couche de plus, comme pour dire : « Oh te casse pas pour elle, elle aime ça – ça se voit sur sa jolie tête, enfoiré d’pécore – dans c’coin perdu, y z’ont qu’ça à faire à part, tuer l’cochon de temps en temps, et tiens v’là le mari qui se pointe, y vient vers n’te table, y vient vers nous !  » :

- Alors, y z’ont bien dormi les m’sieurs – c’est qu’c’était pas rigolo hier au soir hé ? Et bé la voie est dégagée c’matin, c’est comme ça par chez nous, on y est habitué nous autres. S’il neige tout est bloqué et les gens s’arrêtent, y peuvent plus rouler quoi !– y en a qui dorment dans leur voiture, savez, mais dans la nuit, arrive toujours la déneigeuse, par chez nous c’est l’cantonnier qui s’occupe de ça, et tout est dégagé au p’ti matin – vous, vous avez eu d’la chance nom da diou, enfin vous pourrez y continuer vot’ route ! Nom da diou d’nom da diou !

Stéphane, Léo-quatre et Marc s’étaient regardés et avaient arrêté de gamberger dans le vide, faute de ne rien avoir à faire. Ils finirent leur café, se levèrent, payèrent, prirent chacun ses affaires et reprirent la route pour Bons-en-Châblais qui n’était plus qu’à deux cent cinquante kilomètres, une question de deux heures et trente minutes à rouler si toute la route fût vraiment dégagée.

Ah ben si, que c’était mon arrière grand-père qui nous racontait ça – tu sais, ils avaient toujours des histoires à raconter, ces vieux, ils aimaient parler, alors on en avait entendu des vertes et des pas mûres, ici ça ne se fait plus, qu’est que tu veux qu’on s’raconte à part nos compte-rendu sur la maintenance, hein ?

Mais d’abord:  « NSEA  Allers et retours spatiaux »

chez les éditions : « LYS EDITIONS AMATTEIS » cliquer sur:

 

http://77livres.fr/index.php/listes-2017/nsea-allers-et-retours-spaciaux




Aventures parmi livres Lys Editions Amatteis

1022018

LYS EDITIONS AMATTEIS

 

« NSEA Allers et retours spatiaux« 

ISBN 978-2-86849-302-6

de

Wladimir Vostrikov

Une nouvelle aventure terrestre et spatiale sur les cinq continents et dans notre système stellaire !

 

pour commander :

chez votre libraire

ou par e-mail : vladex @sfr.fr

ou aussi le distributeur, site lulu.com   : 

Détails, cliquer sur le lien:

http://https://77livres.fr/index.php/listes-2017/nsea-allers-et-retours-spaciaux

 

 




Voyages spatiaux – un roman d’aventures dans le système solaire

18012018

001

NSEA-couverture-335_99x234_92 (1)

NSEA Allers et retours spatiaux – est un roman de science fiction aux techniques fiables contemporaines. A notre époque il est possible d’aller comme cela avait été largement prouvé avec le programme  »Apollo » sur notre satellite la Lune, à plusieurs reprises, mais les techniques actuelles permettent depuis des années de s’aventurer jusqu’à Mars. Les seules obstacles semblent être les financements. Il s’agit d’une aventure à travers le monde, notre Terre qui s’étend jusqu’à la planète rouge. Les buts de l’avenir seront de conquérir une exoplanète, les humains s’y préparent. Les idées du génie des hommes sont insoupçonnables – fusées, vaisseaux, modules, moteurs ioniques, moteurs nucléaires, station géostationnaire orbitale autour de la Terre, stations lunaire. Mais le temps est le problème principal et vient ensuite l’endurance physique et mentale des hommes. De toute façon il faudra bien un jour trouver des solutions face au surpeuplement de notre planète et préserver une partie de l’humanité en s’expatriant très loin dans le cosmos…

Editeur: Lys Editions Amatteis – France
ISBN 978 2 86849 302 6    janvier 2018 – 430 pages de réflexion sur les voyages spatiaux…

Taper sur navigateur :  NSEA – ALLERS ET RETOURS SPATIAUX

 






Jacques Mortier |
Gabaye mycologia II |
Wladimir Vostrikov - France |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Biologie
| module externe et indépenda...
| ASTRONOMIE?...C'est Quoi?