Un théâtre russe à Paris

21042017

Un extraordinaire moment passé au Centre de la Russie pour la Science et la Culture à Paris, avec la participation du théâtre de la ville de Vladimir, lors du Festival du Théâtre Russe auprès de la Tour Eiffel à Paris. La pièce « Andréï Bogolubski, le Prince constructeur » est un véritable chef-d’oeuvre de la même trempe que les pièces de Corneille, Racine et Shakespeare. Le Théâtre russe devrait être sollicité davantage dans des pays comme la France et les autres pays européens, tout comme les troupes françaises lorsqu’elles se rendent en Russie et où elles remportent un énorme succès. Un monsieur dans l’interview affirme: « je ne comprends pas le russe, mais j’ai tout compris » –  grâce à l’éloquence des artistes. Wladimir quant à lui confirme que les spectacles russes remportent en France toujours un véritable succès.

 

Le spectacle du théâtre de Vladimir « Andrei Bogoliubsky »  vu au Centre de Russie à Paris.

https://www.youtube.com/watch?v=UAOYHm_qbeM

http://artistchannel.ru/у-эйфелевой-башни/

 




Festival Salon du livre et de la BD de Mennecy

6022017

 

Cliquer sur le lien:

77direct.fr/91mennecy

‌‌Un petit « bonjour » de Wladimir parmi 120 auteurs au Salon du Livre et de la BD d’Île de France de Mennecy, les 4 et 5 février 2017




LYS EDITIONS AMATTEIS – Douce France, beau pays de mon enfance

25032015

Douce France, beau pays de mon enfance. Nostalgie du temps de l’enfance insouciante.

Cliquer sur ce lien, vous découvrirez les magnifiques ouvrages concernant les lieux où l’on aime se promener dans la région parisienne. Des histoires et de jolies illustrations délicates de l’Ile de France extrêmement riche en histoire. Des lieux de notre enfance

http://www.77livres.fr/index.php/ile-de-france/ile-de-france

salon des vieux papiers/dedicaces de Melun le 12 mars 2016




Musée aéronautique et spatial SAFRAN de Réau un endroit que j’aime

2122014

Traveler DC 120Traveler DC 120Traveler DC 120Traveler DC 120Traveler DC 120Traveler DC 120Musée aéronautique et spatial SAFRAN de Réau un endroit que j'aime dans astrophysiqueTraveler DC 120Traveler DC 120Traveler DC 120Traveler DC 120Traveler DC 120Traveler DC 120Traveler DC 120MUSEE SAFRAN de REAU près Melun-Villaroche

Une splendeur des techniques françaises et européennes de l’aéronautique et de l’espace près de tous les habitants de l’Ile de France

Ne jamais omettre un génie né au dix neuvième siècle et décédé en 1935 : Constantin Tsiolkovski, c’est lui le plus grand de tous les concepteurs en avance sur son temps, il avait tout préparé et conçu des stratagèmes qui avaient donné des idées réalisées par Von Braun dès les premières fusées (déjà inventées il y a très longtemps par les Chinois). Son portrait est le premier de la série des génies de l’aéronautique et de l’aérospatiale du magnifique Musée SAFRAN de Réau, Melun-Villaroche. Avant eux, les précurseur de l’aviation, ceux qui avaient osé affronter la force permettant aux avions de planer dans l’atmosphère en ayant eu totalement confiance en la surface planaire de leur engin savamment conçu, fragile et difficilement maniable qu’il fallait d’abord avoir eu la témérité et le courage de maitriser – les fous volants.
Au Musée SAFRAN les moteurs d’avion avec leur hélice de SEPT CYLINDRES, puis de NEUF CYLINDRES et beaucoup plus jusqu’aux moteurs en ligne, les réacteurs d’avions de chasse, un réacteur de CONCORDE, réacteur d’un Boeing 737 dont la construction se fait parallèlement conjointement aux USA et à la SNECMA – tous ces engins d’une complexité incroyable avec leurs tuyaux, tuyères, clapets, volets, turbopompes, fils éblouis par des projecteurs rouges, bleus, verts dans la pénombre, un mystérieux étonnement envahit le visiteur et lui donne le tournis. Dans les salles de fond après les innombrables motos toutes aussi étonnantes, les moteurs de fusées. Ariane-4 avec son premier étage à 4 moteurs tuyères dont le fonctionnement ne dure que seulement 7 minutes et 10 secondes alors que les deux boosters allumés simultanément ne durent que 6 minutes et deux secondes avant de retomber vers la surface de la terre. A 115km d’altitude le premier étage se détache et retombe également sur terre, le deux deuxième étage « Moteur Vulcain » continue l’ascension à 1.5km/sec jusqu’à 200km d’altitude. Après, c’est le jeu d’acquisition des orbites. Ariane-5 avec ses deux boosters – puis écrans avec les explications du fonctionnement des moteurs ioniques et tant d’autres choses passionnantes avec des messieurs comme Jean-Pierre Livy qui expliquent d’une manière vivante la passion qu’ils ont depuis toujours. Ah oui, les boosters contiennent un comburant « poudre » tandis que dans le moteur numéro « 1″ il s’agit d’un système dit « cryogénique » car les gros réservoirs contiennent les ergols suivants: de l’hydrogène liquide LH2 à -250° celsius et de l’oxygène liquide LOX à -180° celsius. Les deux composants savamment dosés donnent une impulsion à la fusée l’équivalent au même moment de la puissance d’une centrale nucléaire. J’y vais et j’y retourne !

Les titres suivants disponibles sur Amazon allemand et Amazon Great Britain et autres Kindle pour tablettes:

Le projet Vladikite
Le songe d’Anne de Kiev
Fin du monde à Bugarach
Conceptions cosmologiques – essai
Mars conquête décisive

Copier/coller le lien pour lire quelques pages sur Amazon allemand :

http://www.amazon.de/Mars-Conqu%C3%AAte-D%C3%A9cisive-French-Edition-ebook/dp/B00DS4YY66




La solution sera t-elle d’aller explorer les planètes habitables de la Galaxie

29082014

Mars n’est pas une exoplanète. Dans « Mars conquête décisive » – ils ont trouvé l’eau, mais il faut la filtrer, la travailler.
Certainement que non pour les exoplanètes, c’est tentant mais simplement impossible et pour toujours. Il faut se contenter de notre Terre qui est magnifique.

150% des resources terriennes utilisées, consommées, exploitées en 2014
Une solution logique est d’aller voir ailleurs les possibilités du futur. Mais où, la réponse est les planètes qui ressembelent à la Terre. Tout a commencé avec la Lune et continue avec Mars qui est une planète difficile. Il existe dans notre galaxie des centaines de planètes à juste distance autour de leur étoile qui pourraient abriter les terriens et la vie.
Mars conquête décisive est le début de cette aventure d’exploration spatiale.

Un roman d’aventure spatiale avec deux Européens, trois Américains et trois Russes. Huit astronautes, cosmonautes, spationautes selon les nations concernées. Une aventure logique, avec du matériel et des équipements fiables que le génie humain a su concevoir. Une stratégie logistique rigoureuse, des calculs précis, des dômmages inexistants tout cela fait que les voyageurs à l’intérieur du système solaire vont à l’aventure et en reviennent, pas comme certains théoriciens qui préconisent un voyage aller sans retour, sans d’ailleurs en expliquer les raisons.

Mars conquête décisive est une aventure qui permet maintenant de travailler sur des projets vers des destinations bien plus lointaines, et celles-là sans retour possible, pour sauver une petite partie de l’humanité, pour que cette intelligence ne disparaisse pas. Des menaces font craindre aux terriens le pire: surpopulation, guerres, famines, surexploitation des resources naturelles.

En 2014 les resources terrestres ont été utilisées, consommées exploitées à raison de 150% des réserves et des productions ! Est-il déjà trop tard pour les sept milliard cinq cent millions de terriens?

Mais mon blog: vladex.unblog.fr en dit beaucoup plus !
Par internet ou vladex@sfr.fr chèque 21 euros port compris




Galaxies et la nature l’automne

26062014

En septembre les feuilles des arbres sont encore bien vertes, sauf que certaines comme celles des marronniers montrent obstinément leur fatigue ayant été parmi les premières à éclore au début du printemps, elles se tâchent et annoncent que l’automne est bien là. Toutes les autres feuilles des arbres caduques vont suivre dans les semaines qui viennent et resteront que des arbres dépouillés sauf les persistants – tristesse hivernale inévitable, elle est dans l’ordre des choses de notre planète qui évolue selon son cycle précis. C’est ce cycle précis qui a inculqué aux hominidés des temps très anciens la notions du temps ainsi qu’aux animaux. Etonnée la nature a fait avec, elle n’avait pas d’autre choix que d’accepter et elle a progressé dans tous ses recoins simultanément. Sur une autre planète d’un autre système stellaire, le temps auquel nous sommes soumis et adaptés ne serait absolument pas le même, encore moins sur une planète d’une autre galaxie où les lois gravitationnelles ne seraient absolument pas semblables aux lois newtoniennes. Cette affirmation est celle de Mordekaï Milgrom avec sa théorie MOND. Il semblerait que selon les observations, les études et les déductions des astrophysiciens, tout l’univers porterait les mêmes éléments de la table de Mendeleïev enrichie des derniers éléments complémentaires, selon ce qu’on a appris de la chimie universelle, selon MOND ce n’est absolument pas certain du fait que justement dans d’autres galaxies les lois différeraient des nôtres jusqu’à affirmer que la matière sombre n’existerait pas et que l’espace cosmique serait tout simplement transparent, seules les lois inhérentes aux galaxies différeraient les unes des autres en faussant les calculs intermédiaires cosmiques. Sur une autre planète un être semblable à l’être humain dormirait quarante-huit heures au lieu de huit car le cycle de sa planète serait de huit fois plus long que le nôtre de vingt-quatre heures. la période de rotation d’une telle planète serait de cent-quatre-vingt douze heures, par exemple. L’étoile autour de laquelle graviterait cette planète serait soit une étoile en pleine activité comme notre Soleil, soit dans un cycle décroissant pour devenir une naine quelconque, mais la vie sur la planète en aurait encore pour quelques milliards d’années et sa position par rapport à son étoile serait tout à fait adéquate pour des températures à sa surface favorisant l’existence de l’eau, d’azote, d’oxygène, bien entendu le tout à partir de l’hydrogène au milieu d’éléments semblables à ceux que nous connaissons, mais dans des conditions complètement inappropriées aux nôtres comme le cycle biologique. En tout cas même si l’automne fait son apparition avec ses soirées, ses nuits et ses matinées froides, la nature ici a tout prévu, puisque déjà toutes les branches de tous les arbres ont préparé leurs bourgeons.




SAUVEGARDE DE NOTRE TERRE

29052012

EXTRAIT Page 217 FIN du MONDE à BUGARACH
http://www.leseditionsdunet.com/fantastique/494-fin-du-monde-a-bugarach-wladimir-vostrikov-9782312003405.html >

…..Léonard entame un long exposé, qui peut se résumer de la manière suivante:
- Ce n’est plus comme en 1950, lorsqu’à l’école du village, on avait bien entendu les maîtres et les maîtresses, puis plus tard les professeurs qui affirmaient que la population mondiale avait, rendez-vous compte, atteint les 3 milliards d’habitants. En 2011 la Terre porte 7 milliards d’habitants. Tous grandissent, travaillent et mangent, mais ils polluent aussi absolument tout leur environnement. Ils jettent n’importe où leurs ordures ménagères et autres comme les papiers et les sacs d’emballage plastiques, sur le bord des routes et des autoroutes. Les détritus ménagers, chimiques, métalliques, toutes sortes de métaux et de plastiques sous toutes les formes imaginées par l’homme se retrouvent dans les forêts, les prés, les lacs, les rivières, les mers, les océans – les gaz des usines et les gaz de propulsion des avions qu’on minimise toujours, car c’est là un trop gros morceau auquel il ne faut surtout pas s’attaquer, tout comme l’industrie automobile. Il est vrai que pour l’automobile des efforts sont faits. On doit reconnaître aussi que des efforts ont été faits pour réduire la pollution atmosphérique avec la conception de moteurs d’avion beaucoup moins polluants, mais la production mondiale de ces machines augmente avec le temps et la démographie. Parmi les sept milliards de terriens, hommes, femmes, garçons et filles beaucoup exigent une voiture personnelle, certaines familles en ont entre trois à six. L’avenir c’est évidemment la jeunesse, elle est consciente, que c’est elle qui le réalisera, avec certainement des exigences qui iront bien au-delà de la simple conviction politique. Elle dictera la raison écologique. Elle démantèlera les centrales nucléaires comme l’a décidé un grand pays industrialisé comme l’Allemagne, mais déjà le processus irrémédiable est là. Les déchets nucléaires seront radioactifs encore pendant 50 milles ans. Ces déchets seront dangereux pour l’entourage immédiat pendant des centaines de siècles, voilà ce que lèguent les grands ingénieurs des grandes écoles et les scientifiques à nos générations à venir, à leurs propres descendants…./….qu’ils prennent conscience qu’avec l’accroissement de la population mondiale, ils vont à courte échéance à la perte logique de leur autosatisfaction, à leur prépondérance arrogante….

fin de l’extrait
La Terre face aux déchets nucléaires et autres

Le respect de la Terre, de la nature et du vivant sur le site: http://www.cfaitmaison.com

  • http://www.leseditionsdunet.com/fantastique/494-fin-du-monde-a-bugarach-wladimir-vostrikov-9782312003405.html




  • Univers, rêve ou réalité, dans « Le songe d’Anne de Kiev »

    29042012

    Les cosmologistes, astrophysiciens paraissent souvent convaincus d’avoir percé une grande partie des secrets de l’univers. Peut-on en être sûr ? Il faut certainement raison humaine garder, car de quoi peut-on être certain d’une manière définitive – difficile de trouver une réponse, les philosophes trouveront toujours matière à discussion dans des détails à couper souvent les cheveux en quatre, car parfois ils se répètent en changeant les mots pour toujours exprimer leur incertitude nébuleuse et là est leur éloquence. Un grand astrophysicien a bien dit au sujet du « big bang » : « C’est la version que les scientifiques retiennent avant toutes les autres, mais en fin de compte – on ne sait rien ! » C’est ici que les philosophes des sciences en astrophysique peuvent nous dire concrètement et sans détour : « Nous sommes soit dans notre propre rêve ou celui d’une autre entité », pourrait t-on les croire enfin de compte est une autre histoire.

    Dans « Le songe d’Anne de Kiev » la reine réconforte une dernière fois Henri-1er en lui disant que « Tout n’est que Bogij Son … ».

    CLIQUEZ le lien de LA CARTE DU CIEL DE CETTE de NUIT:

    http://www.stelvision.com/carte-ciel/index.php?id=21682&key=509744




    Pic du Bugarach le 21 décembre 2012

    28122011

    COMMANDER EN LIBRAIRIE

    Fin du monde à Bugarach
    le 21 décembre 2012
    distribué par:

    « LES Editions DU NET »

    Lisez le livre « Conceptions cosmologiques »
    chez « les éditions du net » /Essai/

    http://www.leseditionsdunet.fr

    et « Le songe d’Anne de Kiev » sur le site de « Rennes-le-château.com »
    et http://www.leseditionsdunet.fr

    Le roman historique  » Le songe d’Anne de Kiev  » à Rennes le château, Léonard Templer écrit, assis en bas contre la tour Magdala en admirant le PIC DE BUGARACH chez http://www.leseditionsdunet.fr
    chez Amazon
    chez « Les Editeurs Réunis » à Paris rue de la Montagne Saint Geneviève




    Vodka menthe

    30112011

    Mes amis, vous ne savez pas quoi faire de la vodka? Et pourtant elle recèle des trésors que vous ne soupçonnez pas:

    A la Vodka ajoutez du sirop de menthe, c’est un délice que vous n’avez jamais soupçonné, fluide et glacial avec un glaçon. Ce petit cocktail simple vous rafraîchira sans vous en rendre compte, tout en vous enivrant modérément car n’oubliez pas que l’alcool doit être consommé modérément!
    C’est mon secret, gardez le précieusement, c’est un nectar !