• Accueil
  • > Animaux respect et sauvegarde

RHINOCEROS de Thoiry

8032017

Des abrutis criminels ont osé s’en prendre au trésor de notre planète, il faut les trouver et les châtier sévèrement, quels qu’ils soient. En s’en prenant à un rhinocéros à Thoiry ils narguent les enfants, les parents, les enseignants, les protecteurs de la nature et du patrimoine mondial, ils crachent sur la vie et sur toutes les bonnes actions que les humains sont capables de réaliser, ils veulent affronter les autorités, ce que les hommes ont réussi à choyer, les sentiments les plus purs. Qu’ils soient retrouvé et qu’ils soient montrés au monde pour qu’ils expient leur sale geste.

Fin 2015 le gouvernement sud-africain permet l’exportation de cornes de rhinocéros surtout vers la Chine pour satisfaire leurs traditions stupide, pendant que des personnes admirables, des hommes sauvent les rhinocéros en Afrique, au Kenya faisant face aux braconniers sans scrupules motivés par l’argent de la stupidité chinoise, asiatique et autre. Ils endorment les rhinos et les transportent harnachés au bout d’une chaîne, par hélicoptère à des dizaines de kilomètres, loin des criminels chasseurs. Ces sauvetages coûtent chers et souvent les sauveteurs doivent affronter les criminels jusqu’au péril de leur vie.

Voulant améliorer leur performance sexuelle, certains hommes se croient obligés d’adhérer aux balivernes de chamanes et de sorciers intéressés uniquement par l’argent. Ces hommes des temps anciens et modernes qu’on peut qualifier simplement de « crétins » devraient assimiler le simple fait, que les femmes ne doivent certainement pas porter aux nues leurs bravades excentriques inventées et que si davantage de progénitures ils voulaient, le monde n’en a aucun besoin. Les Terriens pourraient leurs dire aussi qu’on est déjà surpeuplé, la coupe est pleine et qu’on a nul besoin de vos rejetons. Si ces pays n’arrivent pas à sauvegarder les éléphants et les rhinocéros, des armées secrètes de mercenaires devraient être créées par de courageux baroudeurs. Ces hommes pourraient être parachutés, bien sûr sans passeport ni visa au-dessus des zones à protéger contre les malfaiteurs du futur de la Terre et les éliminer physiquement comme on dit. Les hélicoptères reviendraient récupérer les courageux bienfaiteurs et «l’internationale protectrice animale » avec d’autres associations de protection des animaux les paieraient confortablement parce qu’ils l’ont bien mérité.

South Africa gov, SHAME ON YOU. Rhinoceros horns and COP 21. You’re not in accordance with international propositions regarding animal welfare.!




1 666 Sur la Terre comme au Ciel, ou le contraire

5012017

book_blue2.gif

Une particule non découverte? probablement non – existante certainement mais dans ce cas composite, encore faut-il en découvrir les composants tels que onde électromagnétique à coup sûr mais ayant pour support ou vecteur le photon ou bien le neutrino. La pensée humaine est véhiculée à l’aide de cette particule, reste aux scientifiques de la cerner. Cerner « la particule spirituelle » sera une découverte intéressant les croyants de la chrétienté, le bouddhisme et aussi les athées et les agnostiques !

Programme prétentieux, mais primordial pour fournir des explications une fois pour toute aux êtres humains, une explication scientifique de la vie sur Terre.

On peut se procurer en avant première le livret :

 

Comme au Ciel sur la Terre

    

en cliquant sur la vignette ci-dessus

conditions spéciales pour librairies

 




La chèvre de Monsieur Eric Gonzalez et celle de Monsieur Seguin

9092016

IMGP0120Audrey la jolie La chèvre d’Eric Gonzalez belle et intelligente, alors que celle de Monsieur Seguin était seulement belle.

Audrey la jolie

C’est très simple « AUDREY » comprend tout !

« Donnez-lui de temps en temps quelques branches avec des feuilles fraîches, elle sera contente ! »

L’instruction n’est pas tombée dans des oreilles de sourds.  Audrey a chaque jour une ou plusieurs branches de peupliers envahissants. Nous avons essayé, car elle sait qu’elle s’appelle « Audrey », de l’appeler sans tenir des branches de peuplier dans les mains. Au début elle s’attend à manger des feuilles fraîches mais s’il n’y en a pas, elle veut bien venir doucement sans se précipiter, dire un simple bonjour. Uniquement parce qu’on l’a appelée: « Audrey? Audrey, viens ! » et Audrey arrive. Elle se frotte à la barrière et se laisse caresser le front et le museau. Elle regarde, penche la tête puis regarde dans la direction des peupliers. Autrement dit: « va me chercher des feuilles fraîches ». Les feuilles de peuplier dégagent une odeur suave, presque sucrée comme celle du bouleau et on peut comprendre qu’Audrey s’en régale. Bien entendu, Audrey aura ses feuilles fraîches. Un jour son maitre lui amène un cheval turbulent dans son long enclos. Le cheval court et fait peur à Audrey avec ses gros sabots au galop. Audrey apeurée se cache entre deux cages de chiens, il n’y a que la tête qui dépasse, mais elle se sent en sécurité à cet endroit car elle peut voir le danger éventuel venir. Au deuxième jour le cheval fou va retrouver ses congénères, il est renvoyé en leur compagnie, mais le jour suivant un petit troupeau de chèvres avec boucs et moutons est envoyé tenir compagnie à Audrey. Ils sont neuf à présent. Audrey ne se mêle pas dans ce mélange incongru et lorsque nous appelons « Audrey, Audrey, viens: » sans feuilles dans les mains, la jolie chèvre court jusqu’à nous dire bonjour en nous adressant des regards inquiétants. Les autres regardent et observent Audrey. Quand on ramène quelques branches de peuplier aux feuilles fraîches, le troupeau accourt. Audrey regarde, prend son élan et envoie un bon coup de cornes dans le ventre du gros bouc  puant, le troupeau s’écarte et Audrey peut manger tranquillement pour un court laps de temps. Audrey s’énerve et donne encore un coup de corne par-ci, par-là jusque tête contre tête, bois contre bois. Audrey montre qu’elle est chez elle et que les nouveaux venus ne feront pas la loi. Lorsque ma famille s’approche de la barrière et qu’on appelle « Audrey », elle arrive les autres regardent sans comprendre pourquoi on ne leurs donne pas de feuilles de peuplier dont ils pourraient tirer profit. Audrey vient car elle est  familière et son intelligence s’est considérablement développée. L’Institut Max Planck de Leipzig et l’INRA auraient été heureux de l’avoir pour l’observer dans le cadre des programmes d’observation de l’intelligence animale sur notre planète. Son maitre en attendant lui réserve une douce vie.

Wladimir




Biélorussie et chasse tous gibiers

25022016

En Biélorussie ils peuvent chasser toutes sortes de gibier. Que l’on chasse pour se nourrir c’est compréhensif, mais pas tuer pour s’amuser avec son fusil dans le but unique de toucher un animal, le blesser ou le tuer. Car ils ont aussi une option « blesser un animal » et c’est payant. Lorsqu’ils exhibent leurs trophées de chasse c’est déjà pas joli à voir, mais qu’ils exhibent des loups c’est tout à fait écœurant. Laissez donc les loups tranquilles ce sont des animaux intelligents et ils ne vous font aucun mal.
Léonard Templer

На охоту за еду, это понятно, но убивать умных волков это ни кому не нужно, волки ни кому не мешают, оставте их в покой, они очищают природу, они полезные.







Lusopholie |
Projet Vladikite,cosmos, as... |
Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critica
| Dolunay
| "Le Dernier Carré"