• Accueil
  • > Archives pour février 2020

Jean-Pierre Grosperrin Artiste-Guitariste-Compositeur

19022020

IMG_20200219_101326 IMG_20200219_101314

 

Jean-Pierre Grosperrin est un artiste, il a de nombreuses cordes a son arc. Il joue magistralement de son instrument préféré, la guitare. Ayant consacré une bonne partie de sa vie aux instruments de musique il en a touché beaucoup d’autres, notamment l’harmonica (pour ses bleues) mais aussi le saxophone la mandoline et les basses guitares à quatre cordes. Jean-Pierre chante, il interprète un grand nombres de reprises délaissant un peu Brassens, il se connecte instantanément à tout air qui l’inspire, il y ajoute ceux de sa composition personnelle. Amoureux avant tout de la chanson française, il connait la musique manouche, tzigane, américaine et russe. Il lui arrive de jouer en publique avec ses amis et son répertoire est impressionnant. Ceux qui l’écoutent fredonnent et tapent des mains, d’autres ne peuvent s’empêcher de sortir de leur état de simple spectateur pour l’accompagner et se mettent à danser entrainant avec eux tous ceux qui partagent cette mystérieuse frénésie que l’être humain a dans ses gènes depuis des temps remontant à un lointain passé. Jean-Pierre sait créer tout une ambiance de fête, il est aussi un magicien lorsqu’il décide de restaurer un instrument de musique. Il ne peut pas admettre qu’un instrument ayant procuré de la joie, de l’inspiration et du bien-être soit délaissé, détérioré, même d’apparence irrémédiablement broyé que cela soit par négligence, accident ou même sciemment – il s’épanchera dessus sentimentalement, le plaindra avec une profonde sincérité. Il lui est arrivé d’en récupérer dans des conditions telles que pour le non initié la seule solution serait de jeter. Il en pris tellement soin tel le luthier des temps anciens et dans sa dextérité mystérieuse du savoir-faire, du sentimentalisme et de l’expérience, l’instrument reprend soudain vie. Le bois collé, séché, le manche redressé à l’aide de presses secrètes, les cordes sont tendues et accordées. L’instrument renaît de son lamentable état, la mélodie qui en découle est suave, profonde et claire : C’est ce que Jean-Pierre a fait de mon instrument de musique, ma balalaïka. Un grand merci.

On peut joindre Jean-Pierre et lui confier une ANIMATION FESTIVE

type salon, fête commerciale ou fête de village, événementiel…

Les Avatars de l’Art

jpgrospepe@gmail.com




Bételgeuse, comme avant, sa luminosité revient.

5022020

Rien de spécial en ce début 2020 ? Même ceux qui ne sont pas très habitués à regarder le ciel la nuit, mais qui connaissent la plus prestigieuse constellation « Orion » voient très bien qu’Orion n’est pas comme d’habitude. Bételgeuse la magnifique énorme géante rouge a quelque chose de changé, elle n’est plus aussi rayonnante comme il y a quelques mois. Que se passe-il, sa luminosité a beaucoup décru, les 20190802_203241 (2)astronomes donnent des chiffres inquiétants, elle ne concurrence plus notre voisine Mars en luminosité, son éclat de géante rouge a nettement diminué, elle n’a plus du tout son éclat rouge grenat, elle a l’air de s’effacer, de s’estomper au profit de la lumineuse bleue Rigel en bas à droite le pied ou l’épaule du guerrier ! Que se passe t-il. Bételgeuse, qui si elle se plaçait au centre de notre Soleil, ses gaz de 1000 degrés rouges s’étendraient jusqu’à Jupiter, englobant toutes nos planètes internes du système solaire y compris la Ceinture d’astéroïdes. Bételgeuse la géante rouge s’essouffle, les gaz environnants se dispersent et refroidissent, leur incandescence a disparu et leurs protons froids divaguent dans le cosmos environnant rencontrant quelques neutrons vagabonds au passage pour éparpiller des atomes de carbone éperdus divaguant dans les vastes territoires peut-être de la matière noire. Rien à craindre pour nous habitants de la Terre, cette catastrophe est prévue depuis bien longtemps, ce que nous voyons s’est réalisé il y a plus de six cent ans. Dans six siècles la Terre subira des tempêtes terribles, des cataclysmes en fait, mais elle s’en sortira indemne à part des dégâts matériels.

Ce que nous voyons de Bételgeuse s’est produit en l’année 1400 selon certains … la géante rouge s’avance doucement vers un état bien connu des astronomes – l’État d’une étoile naine blanche ou étoile a neutrons, mais dans des centaines de millions d’années. Son diamètre raptissera considérablement et elle pèsera plus lourd que notre système solaire.

Fin février, début mars 2020

Mais aujourd’hui ça y est Betelgeuse reprend sa luminosité normale… Ciel & Espace mon magazine préféré va nous en dire plus, j’en suis certain. Un nuage de poussières galactiques selon certains, déclin de ses proprietes physiques et chimiques, processus normale pour une géante rouge située a 642 années-lumières de nous (je croyais avant 500al). Bref on la reverra comme avant.

 

Wladimir







Jacques Mortier |
Gabaye mycologia II |
Wladimir Vostrikov - France |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Biologie
| module externe et indépenda...
| ASTRONOMIE?...C'est Quoi?