• Accueil
  • > Archives pour septembre 2018

Invention inédite pour constructeur aéronautique

28092018

« Le  projet Vladikite »

Roman

L’histoire d’une invention aéronautique commence à Argelès-sur-mer près de Perpignan, puis continue en Espagne, à Chicago, Genève et à Moscou.  Aventure et voyages.

Aux éditions « Les éditions du Net »

                                                                            Par Wladimir Vostrikov

Une idée, un concept de sécurité sur lequel la compagnie Boeing estime que celle-ci mérite d’être mise en réserve dans leurs inventions en instance. Une invention qui rassemble quelques amis qui construisent un modèle réduit, puis le concept est appliqué à un avion réel, un Yakovlev-52. Voyages pour présentation du concept à Chicago, Genève, Moscou. Un petit aérodrome des Pyrénées-Orientales, au très joli nom de Sainte-Léocadie près d’Andorre est le théâtre des opérations. Un sujet approprié suite aux commémorations de Jules Verne d’il y a quelques années et à l’actualité. Des accidents aériens peuvent survenir n’importe où dans le monde, tous les avions vieillissent et il y a de plus en plus d’appareils en vol. Tellement de phénomènes peuvent survenir comme l’inattention, les conditions météo et la suractivité des compagnies et même des malentendus informatiques. Il est impératif pour l’avenir de trouver tous les moyens disponibles pour éviter les terribles catastrophes aériennes, ou du moins limiter le nombre de victimes. Quelques idées existent.

En attendant le concepteur de cette idée, conforté par quelques spécialistes cherche le constructeur aéronautique, énorme consortium ou petit atelier sur aérodrome qui aura l’audace de se lancer dans la réalisation du concept « Vladikite ». L’idée comme développée dans l’histoire ci-dessus serait de ne pas prendre de risque vis à vis d’intrépides pilotes d’essai – et cela est tout à fait possible à notre époque avec le développement extraordinaire des « drones ». A bon entendeur, salut !

 

Photo 002 VladikiteIMAGES PHOTOS de l'appareil PENTAX 055

 




J’ai aussi des tomates, mais surtout des tomates cerises

16092018

Des tomates cerises en grande quantité, chaque jours nous en cueillons jusqu’à en faire de la sauce tomate !IMG_20180909_200754[1]




L’orage approche, après la mi-septembre

14092018

L’orage approche après tant de chaleur accumulée, il ne peut en être autrement. Depuis le mois de juillet et même avant, à part quelque orage éparse, les plus gros se préparent, c’est certain. Il y aura saturation des éléments dans l’atmosphère et les anticyclones avec pression et dépression ajoutés aux vents ainsi provoqués, tout cela fera que de gros orages sont à prévoir.

En face au bord de la rivière, les arbres chuchotent c’est leur spécificité à eux, ils murmurent des choses et en suggèrent d’autres parfois ils persuadent et confirment des interrogations, ils savent transmettre leur peur et leur désespoir lorsque la foudre s’abat sut l’un d’eux. La foudre conséquence de l’orage. Comme les premiers hommes, les primates devaient avoir peur des éclairs et du fracas de la foudre incompréhensible, une boule feu  traverse le ciel et s’abat avec le tonnerre sur un arbre ou les hautes vagues effrayantes de la mer, de l’océan… un dieu mécontent, mais mécontent de quoi. Les scientifiques peuvent expliquer les phénomènes liés aux orages, c’est-à-dire les éclairs, la foudre mais ont des difficultés à expliquer le bruit fracassant du tonnerre. Ondes négatives face aux ondes positives dans les nuages qui se chargent d’électricité, réchauffées les vapeurs lâchent ions, cations, électrons et viennent frotter les nucléons disparates d’hydrogène et d’oxygène dans lesquels se mêlent quelques atomes de carbone venant davantage perturber le chaos nuageux – les éclairs se font lorsque se rencontrent les éléments de cet imbroglio et se propagent en zigzags envoyés par l’épée de Zeus, qui voulez-vous que ce soit d’autre ? Au bout éphémère une boule de feu frappe à l’occasion, quelque cible attirante comme un aimant à la surface du sol qui permet la propagation de cet électricité jusqu’au magma du centre de la terre. Le bruit du tonnerre, celui qui peut faire arrêter les cœurs, d’où provient-il. Je regarderai plus tard dans internet pour voir comment l’expliquent les physiciens, moi j’ai mon explication, je m’y suis déjà penché car ils ne semblent pas avoir d’explication tangible. Je crois que l’électricité qui traverse les zones nuageuses effleure les protons des atomes de l’atmosphère à très grande vitesse, à la vitesse de la lumière et ce faisant le frottement produit un bruit démultiplié par les innombrables protons sur le trajet de l’éclair qui s’accumule en boule de foudre. Comme les doigts d’un joueur d’instrument à cordes.

(dans Parhélies)




Astronomie, astrophysique, planète Terre et vie

10092018

IMGP0377Que ceux que mon observation fugitive interpelle, veuillent bien la lire, peut-être partagent-ils ma passion. L’astronomie enrichie par l’astrophysique sont les domaines les plus passionnants car ce sont ces disciplines rigoureuses qui expliquent énormément de choses sur l’univers, les nébuleusets, les astres, les étoiles, les planètes, notre planète et tout ce qui s’y est réalisé du minéral au végétal, au vivant, à l’être humain, à sa composition chimique émanant de l’univers sans aucune exception de la moindre de ses particules. La pensée, les sentiments, la logique, la compassion et l’inventivité et aussi l’âme. Je pense que l’âme s’explique par la science, mais l’âme est-elle liée a Dieu. Mon dernier livret : L’âme est scientifique, sous titré, un peu d’astronomie. Année 2018 oblige.

 

 







Secrétaire-Chsct-Crns |
Communication NonViolente -... |
ma vision des choses!!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | µTime
| Boîte à idées
| souvenirs