Un nom prédestiné, Zalyotine

30062018

Le nom de « Zalyotine » en russe veut dire « l’envolé » (celui qui s’est envolé). Son nom n’était que son nom véritable, pas du tout un pseudonyme, mais ses collègues cosmonautes lui avaient fait bien souvent la remarque, que « l’Envolé » avait un rêve depuis son enfance de justement s’envoler, (comme le rêve d’Icare), mais que Zalyotine l’avait réalisé jusque dans le cosmos, dans lequel il s’était rendu à plusieurs reprises, dont le dernier sur « MIR ». Un nom vraiment prédestiné.

Pilote de chasse du plus haut niveau Sergueï Zalyotine est aussi Député de sa région auprès de la Douma de Moscou. De l’avoir écouté et rencontré une impression de sagesse et de grande bonté se dégage de ce personnage opiniâtre et téméraire à l’extrême.

Wladimir




Ce que j’écris

23062018

Photo de l'auteur

J’écris sur ce qui passionne surtout la jeunesse, les autres aussi mais à notre époque ce sont bien les jeunes gens et les jeunes filles qui croient dans les avancées du futur.

Aux intrépides j’ai écrit ce roman, une histoire complète de la conquête spatiale de notre époque et projection de son avancement jusqu’en 2030. On peut aisément faire un film d’aventure de cette histoire, une aventure spatiale mais sans flashes répétés incompréhensibles comme pour les jeux vidéo, car il s’agit d’une histoire humaine dans laquelle la réflexion et la concentration priment avant tout.

Roman – Voyages dans de nombreux pays – Construction aérospatiales – Voyages sur la planète Mars – Station géostationnaire – Stations spatiales de Kourou, Falaise Crevaux, Houston, Plessetsk, Baïkonour. – Nombreux pays impliqués dans une aventure qui se déroulera probablement selon cette vision de l’avenir spatial au niveau mondial.

 




Sergueï Zalyotine avec Wladimir

20062018

IMGP0418 avec Sergueï Zalyotine cosmonauteIMGP0419 avec Sergfueï Zalyotine CosmonauteSergueï Zalyotine, coNSEA-couverture-335_99x234_92 (1)smonaute russe, d’une grande gentillesse qui se lit sur son visage, maîtrisant avec aisance science, expérience, éloquence et humour dont la base est sa très grande culture est un personnage passionnant qu’on pourrait écouter pendant des heures et qui se prête volontiers aux questions-réponses les plus inattendues des enfants et es plus grands spécialistes de son domaine particulier de l’espace. Cela a été un véritable plaisir de la rencontrer. A l’écouter, c’est avoir fait un tour dans l’espace .

Les nombreuses traductrices talentueuses le lui traduiront !

 




GlobalDistribution Lys Editions Amatteis

15062018

Global Distribution

Lys éditions Amatteis.fr

Amazon.com

Lys éditions Amatteis.fr

Librairies, sur commande

 

 

 

 




Une suite à l’aventure NSEA

8062018

NSEA-couverture-335_99x234_92 (1)Une suite, oui mais d’abord les allers et retours spatiaux des aventuriers terriens – la suite est moins réjouissante, tous enfermés dans un îlot de sept kilomètres de long sur  deux kilomètres de large et 500 mètres de haut – tournant sur lui-même pour préserver la pesanteur pendant des dizaines et des dizaines d’années, des centaines… avant d’arriver sur l’exoplanète. Tant d’événements surviendront sur « NSEA One »…




Le football à Moscou

6062018

l’administration municipale de Moscou a fait exterminé, tué les pauvres chiens qui avaient pour habitude de se mettre sur la plate bande du milieu de la route qui mène de la capitale à l’aéroport de Moscou-Sheremetyevo, pour des spectateurs qui vont venir de loin voir du foot des mrcs taper dans une boule. Les chiens s’amusent aussi en faisant du foot, eux aussi savent jouer, mais ils ne font du mal à personne. De braves personnes russes, qui n’ont jamais eu que gentillesse dans l’âme, dans cette fameuse âme russe, celle de l’amour du prochain, celle de l’amour envers les animaux, l’amour pour la vie et la compassion, leurs donnaient à manger tout ce qu’elles pouvaient comme les braves personnes qui donnent à manger aux chats des rues que des âmes mortes ont abandonnés. Les bornés du foot, soûlards de buts approuvés ou non prendront le « Leninsky prospect » et ne verront aucun clébard parce que les braves russes que l’administration possède, les cruels, parce qu’en Russie il y en a, les ont gazés ou tués à coups de bâton les ordures criminelles.  J’aime la Russie et bien d’autres pays mais pas ce que l’administration a fait pour les aficionados du foot et je plains les personnes tristes au bon cœur qui ne verront plus  leurs protégés, petits, grands, racés, poilus, à poils ras, barbus, queue longue ou courte, oreilles droites ou pendantes sur le « Leninsky prospect » jusqu’à Shermetyevo.

 







Secrétaire-Chsct-Crns |
Communication NonViolente -... |
ma vision des choses!!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | µTime
| Boîte à idées
| souvenirs