Petits légumes sautés, ah mes amis !

26 04 2018

Pour quatre, pour un jeudi ou un autre jour :

 

T’épluches trois carottes pas grosses, un poireau sans enlever trop le vert qui est bourré de vitamines, deux branches de céleri, un oignon blanc ou mieux une échalote, si tu as un navet qui traîne utilise-le, deux pommes de terre nouvelles, rajoute pour la fin un poivron vert et trois, quatre champignons de Paris. Ail, aneth, persil.

Lave tes petits légumes, essore ou laisse égoutter. Un à un coupe-les en petits morceaux – petits dés mais surtout pas trop petits car à la cuisson ils se ratatineraient. Ne les mélange pas pour l’instant.

Prends ta poêle, mets-y de la margarine ou simplement de l’huile tournesol ou arachide et quelques gouttes d’huile d’olive pas trop ça coûte cher, quelques gouttes suffisent à donner ce goût extraordinaire du sud, jette s’y tes petits oignons. Dès que les p’tis oignons commencent à rosir ajoute sans tarder : carottes en morceaux, pommes de terre en morceaux, les branches de céleri en petites tranches, – attends un peu, puis continue à rajouter poireau émincé, ton navet en morceaux qui traîne plus – attends quinze secondes et rajoute en vitesse ton poivron coupé en dés et tes champignons et de l’ail découpé très finement ou écrasé dans l’écraseur à ail. Sale, poivre à ton goût et celui de ton mari ou ton compagnon.

Alors là, mets le feu plus fort pour que ça roussisse un peu, tourne, touille tu sens que tout ça est en morceaux surtout pas de la purée, tourne, toutefois sans brûler. STOP ! Arrête tout – éteints. Parsème de aneth et de persil . Tu sens toute la délicatesse de tes p’tis légumes, leur parfum comme s’ils sortent du jardin et que les a surpris en pleine euphorie. Maintenant tu les croques, tu te régales. S’il t’a manqué quelque chose, rappelle-toi la prochaine fois que vas aux courses, d’acheter toujours une variété de légumes. Ne laisse pas tes légumes dépérir. Ils disent la vérité, cinq fruits et légumes par jour. Tu peux faire ça tous les jours. Tu peux les accompagner d’une petite purée de pommes de terre, de riz ou de pâtes.

Ah oui, tout cela peut se manger en plat de résistance avec beurre, crême fraîche ou huile pour le végétariens

et en accompagnement de viandes ou poisson.

 

Demain je donnerai une autre p’tite recette à hurler de plaisir !


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Lusopholie |
Wladimir Vostrikov - France |
Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critica
| Dolunay
| "Le Dernier Carré"