Brunoy et Yerres où coule un joli ruisseau

24 11 2017

Le songe d’Anne de Kiev

Entre Brunoy et Yerres coule un joli petit ruisseau. Au bout de son parcours qu’il s’est tracé depuis quelques centaines de milliers d’années, par l’incessant ruissellement des eaux de pluie serpentant à travers les collines de part et d’autre et en provenance des plateaux de la Brie se trouve un lieu très ancien et mystérieux  : L’Abbaye d’Yerres, riche en histoire. Depuis le onzième siècle tous les rois et les reines y sont passés. C’est un endroit renfermant une autorité mystérieuse depuis le pape Léon IX. : La Mère supérieure-abbesse renouvelée inexorablement après chaque décès de la précédente jusque au vingtième siècle. Les mères supérieures-abbesses  transmettaient au seuil de leur mort quelques codes, secrets  et clés à leur successeur. Ainsi au début de son séjour à l’Abbaye une novice avait beaucoup de mal à s’endormir, puis quelques jours passant elle s’endormait paisiblement au son que fait le ruisseau en s’écoulant entre les pierres formant de petites cascades. Le matin c’était toujours au son harmonieux du ruisseau que la nonne se réveillait et elle l’appela  « le Réveillon ».

C’est en effet dans « Le songe d’Anne de Kiev » qu’on peut trouver cet extrait, aux Editions du Net

concernant des lieux du Val d’Yerres.

len/lesonged’annedekiev.fr

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Lusopholie |
Wladimir Vostrikov - France |
Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critica
| Dolunay
| "Le Dernier Carré"