• Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

un roman fantastique, des voyages autour du monde

Posté par wave le 19 novembre 2012

Roman fantastique, c’est ainsi que le Festival du Livre d’Île de de France – 2012 a qualifié mon dernier bouquin, « Fin du monde à Bugarach ».
Fantastique, parce que le sujet semble étonnant, mais pourquoi pas possible. Nous sommes tous héritier de quelque chose. De nombreux voyages avec douze personnages à travers le monde et des récits de chacun autour de leurs ancêtres non moins étonnants à travers les siècles. Ils savent tout sur tout et ce sont des scientifiques, astrophysiciens, psychiatre, anthropologue ou hommes d’affaires.

disponible: vladex@sfr.fr
Le lien est:
http://www.leseditionsdunet.com/fantastique/494-fin-du-monde-a-bugarach-wladimir vostrikov

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

Il faut que je vous dise…

Posté par wave le 9 novembre 2012

« Fin du monde à Bugarach » est un roman, une fiction si vous préférez – une épopée amusante d’un groupe dont ceux qui le composent ont repris contact après de nombreuses années – néanmoins certains d’entre eux se voyaient de temps en temps. Ils se rencontrent en 2012, tous en bonne santé.

Par rapport à cette histoire, à ce roman, j’ai été invité à une réunion lors de laquelle je présentais mon livre. Une personne s’est totalement méprise sur l’histoire de mon bouquin et l’a complètement adaptée à son imagination personnelle. Il s’agit encore une fois d’une fiction, d’un livre dont le sujet n’a pas d’autre but que de parcourir un texte décrivant une histoire imaginée et sans message d’aucune sorte. Une autre personne m’a demandé: « mais comment pouvez-vous dire des choses sur l’avenir ? » – J’ai été stupéfait une deuxième fois, ma réponse a été encore : « il s’agit d’un roman, monsieur, d’une fiction, d’une histoire imaginée sur un sujet dont on parle cette année 2012 ! J’ai écrit sur d’autres sujets et j’en écrirai peut-être encore »…

A l’un de mes amis je voudrais dire que l’univers a bien quatre composantes de mesure, les autres sont évaluées dans des extrapolations d’équations mathématiques dans des théories spécifiques cosmologiques, comme la théorie des super cordes – ou par les « Cordeliers » comme certains les nomment en s’amusant. Les quatre dimensions sont, la longueur, la largeur, la hauteur et le temps. L’espace-temps est une mesure de la géométrie spatiale combinée au temps que met un rayon de lumière à parcourir près de 300,0000km/seconde. Pour les inimaginables distances intergalactiques qu’on ne peut évaluer en simples kilomètres, il s’avère nécessaire de se servir d’une unité dépassant les notions habituelles. Par exemple la galaxie d’Andromède se trouve à deux millions deux cent milles années-lumière de nous, de notre Terre de l’endroit de l’avant dernière boucle de la galaxie de la Voie lactée. Quant aux désignations qu’on attribue aux styles des peintres qu’ils soient période bleue, romantique, baroque, existentialiste, cubiste, réaliste, figurative, naïve, impressionniste, les auteurs extrèmement imaginatifs ont pu attribuer un terme de « quatrième dimension » à certains de leurs tableaux simplement pour des raisons de description de leur inspiration, mais surtout, on ne peut pas se laisser persuader que la quatrième dimension se trouve dans une perspective d’une oeuvre – ce serait un lapsus ou un abus. L’imagination peut trouver des qualificatifs amusants voire même attrayants mais ils ne reflètent pas forcément la réalité.

http://www.leseditionsdunet.com/fantastique/494-fin-du-monde-a-bugarach-wladimir-vostrikov-9782312003405.html

Publié dans astrophysique, Bugarach | Pas de Commentaire »

 

Lusopholie |
Projet Vladikite,cosmos, as... |
Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critica
| Dolunay
| "Le Dernier Carré"