La chèvre de Monsieur Eric Gonzalez et celle de Monsieur Seguin

9092016

IMGP0120Audrey la jolie La chèvre d’Eric Gonzalez belle et intelligente, alors que celle de Monsieur Seguin était seulement belle.

Audrey la jolie

C’est très simple « AUDREY » comprend tout !

« Donnez-lui de temps en temps quelques branches avec des feuilles fraîches, elle sera contente ! »

L’instruction n’est pas tombée dans des oreilles de sourds.  Audrey a chaque jour une ou plusieurs branches de peupliers envahissants. Nous avons essayé, car elle sait qu’elle s’appelle « Audrey », de l’appeler sans tenir des branches de peuplier dans les mains. Au début elle s’attend à manger des feuilles fraîches mais s’il n’y en a pas, elle veut bien venir doucement sans se précipiter, dire un simple bonjour. Uniquement parce qu’on l’a appelée: « Audrey? Audrey, viens ! » et Audrey arrive. Elle se frotte à la barrière et se laisse caresser le front et le museau. Elle regarde, penche la tête puis regarde dans la direction des peupliers. Autrement dit: « va me chercher des feuilles fraîches ». Les feuilles de peuplier dégagent une odeur suave, presque sucrée comme celle du bouleau et on peut comprendre qu’Audrey s’en régale. Bien entendu, Audrey aura ses feuilles fraîches. Un jour son maitre lui amène un cheval turbulent dans son long enclos. Le cheval court et fait peur à Audrey avec ses gros sabots au galop. Audrey apeurée se cache entre deux cages de chiens, il n’y a que la tête qui dépasse, mais elle se sent en sécurité à cet endroit car elle peut voir le danger éventuel venir. Au deuxième jour le cheval fou va retrouver ses congénères, il est renvoyé en leur compagnie, mais le jour suivant un petit troupeau de chèvres avec boucs et moutons est envoyé tenir compagnie à Audrey. Ils sont neuf à présent. Audrey ne se mêle pas dans ce mélange incongru et lorsque nous appelons « Audrey, Audrey, viens: » sans feuilles dans les mains, la jolie chèvre court jusqu’à nous dire bonjour en nous adressant des regards inquiétants. Les autres regardent et observent Audrey. Quand on ramène quelques branches de peuplier aux feuilles fraîches, le troupeau accourt. Audrey regarde, prend son élan et envoie un bon coup de cornes dans le ventre du gros bouc  puant, le troupeau s’écarte et Audrey peut manger tranquillement pour un court laps de temps. Audrey s’énerve et donne encore un coup de corne par-ci, par-là jusque tête contre tête, bois contre bois. Audrey montre qu’elle est chez elle et que les nouveaux venus ne feront pas la loi. Lorsque ma famille s’approche de la barrière et qu’on appelle « Audrey », elle arrive les autres regardent sans comprendre pourquoi on ne lui donne pas de feuilles de peuplier dont ils pourraient tirer profit. Audrey vient car elle est  familière et son intelligence s’est considérablement développée. L’Institut Max Planck de Leipzig et l’INRA auraient été heureux de l’avoir pour l’observer dans le cadre des programmes d’observation de l’intelligence animale sur notre planète. Son maitre en attendant lui réserve une douce vie.

Wladimir




Magnifiques Nuits étoilées les 23 et 24 août 2016

10082016

D’une rare beauté, ces nuits des étoiles du 5 août au 15 août 2016: Jupiter au coucher, Mars comme une lanterne rouge, Saturne et juste en dessous Antarès 500 fois plus grosse que notre Soleil à 2700 années-lumière !

Dans la nuit du 23 août, l’alignement était parfait à une trentaine de degrés au-dessus de l’horizon: Saturne au plus haut, cinq degrés plus bas Mars splendide et Antarès. Jupiter venait de se coucher à l’ouest et le ciel magnifique avec ses étoiles stars des nuits du mois d’août, Vega de la Lyre, Deneb du Cygne et Altaïr de l’aigle – la Grande ourse et la petite, Polaris plein Nord et à l’ouest à cinquante degrés Arcturus aussi orangée que Mars, à gauche ouest sud-ouest la Couronne boréale que Bacchus qui avait bien picolé avait lancée de l’autre côté de l’univers, il avait eu ce geste pour prouver sa divinité, le tout parmi 3000 étoiles visibles à l’œil nu. A 6 heure quinze le matin du 24 août à l’Est spectacle qui m’a fait chancelé et donné le tournis, Orion dans toute sa majesté. Orion la « nurserie d’étoiles » comme dit Hubert Reeves, Betelgeuse, Bellatrix, Rigel l’épaule et le « Baudrier », « les trois rois », j’ai pu admirer le terrible guerrier penché vers le Sud plusieurs matins de suite – juste en-dessous un phare au lever du jour: Sirius ! On aurait pu croire à l’ovni. Effectivement les étoiles scintillent et les planètes sont allumées par notre Soleil.

Magnifique de mon jardin du sud entre les Albères et la mer. Rentré en région parisienne, le ciel est bien terne, je ne retrouve presque rien.
Wladimir




Routes Danger ! être pris entre deux camions à 100km/heure on ne peut s’en échapper

8042016

Tous les véhicules peuvent présenter un danger, car lancés à une certaine vitesse leur poids est démultiplié. Le poids des camions « poids lourds » sont encore plus imposants, il existe des diagrammes qui le démontrent – plus un véhicule se déplace vite, plus sa masse est importante et en cas de choc, ce poids représente une véritable bombe qui peut anéantir complètement voiture et occupants.

Les chauffeurs de poids lourds, se rendent-ils compte lorsqu’ils roulent derrière une voiture qu’ils effrayent les conducteurs et aussi leurs passagers qui sont des hommes, des femmes et des enfants? des familles. Tous les automobilistes le savent, que nombreux sont les chauffeurs de poids lourds qui sciemment se placent derrière une voiture pour s’amuser à faire peur au conducteur et aux passagers – oui, ils le savent car la plupart du temps le conducteur ne peut rien voir dans son rétroviseur gêné par le poids lourd, il ne peut donc pas s’aventurer à dépasser le véhicule précédent qui bien souvent s’avère être aussi un gros camion – tandis que celui qui suit s’amuse à « toucher » la voiture avec son pare-chocs, à une vitesse de 100km/heure en moyenne. Le conducteur est complètement tétanisé et ne peut rien faire, même pas se rabattre sur la bande d’arrêt d’urgence, il ne lui reste qu’une seule chose, c’est de se convaincre que la brute derrière le dépassera.

Quoi faire dans de telles circonstances? La réponse est « rien », il faut attendre que celui qui vous suit, qui veut vraisemblablement d’abord vous impressionner, vous faire peur et vous dépasser, se calme et vous dépasse sans omettre de vous frôler et même toucher l’arrière de votre voiture pour sa plus grande joie. Beaucoup de choses peuvent encore arriver, queue de poisson plus loin, intimidation et menaces. Sans que vous ne prononciez même pas un mot, ni ne fassiez le moindre geste. Il y a des brutes atteintes dans leur cerveau, il faut s’en méfier car ils sont « les chevaliers des routes » croient-ils. En espérant que la police les prendra un jour sur les faits. Existent aussi les très nombreux chauffards aux voitures puissantes, type 4×4 et autres. Du calme, de la sérénité et une parfaite maîtrise de soi et le respect envers autrui voilà ce qui fait un bon conducteur.
Léonard Temp.




Mars Jupiter et le ciel

16022016

Il faudra attendre une douzaine d’années pour Voir Jupiter comme on la voit ces derniers temps, c’est une splendeur qui s’estompera ayant entamé son éloignement progressif. Il faut regarder Jupiter qui grimpe vite dès le début de la nuit, c’est l’astre qui brille le plus. Jupiter est suivi de l’étoile orange « Arcturus » qu’on verra jusqu’en été et Mars au petit matin. la planète sur laquelle on débarquera bientôt !

Le tout à l’œil nu ou alors caler le bras sur un mur, un poteau ou une colonne et regarder avec des jumelles, sauf pour Arcturus trop éloignée de 35 années-lumière qui ne demeurera qu’un point.

C’est Guillaume Cannat qu’il faut voir, lire et écouter. Il apporte toutes les précisions dont on a besoin pour voir le ciel et reconnaître les astres. Il travaille là-dessus depuis des années. Moi, c’est juste pour dire que « oui, j’ai vu ».
Wl




Pour ceux qui viennent de regarder mon site, le ciel au début de Juillet

5072016

Vous venez de regardé mon blog, 256 vues.
C’est grand plaisir que de regarder le ciel, la nuit, quand il fait beau ou au moins sans trop de nuages comme hier soir après vingt trois heures et plus. Par soi même rares sont ceux qui peuvent prétendre reconnaître immédiatement une planète, une étoile, ou d’autant plus un amas ou une galaxie, les manuels astronomiques aident incontestablement, aucune mémoire humaine ne peut retenir l’immensité cosmique. En toute simplicité je me suis émerveillé de voir dans le ciel crépusculaire du Sud, Sud-Ouest les astres qu’on ne peut pas manquer ces derniers jours depuis les oppositions de Mars et de Saturne. Le dernier croissant de Lune est sous l’horizon et le ciel est illuminé des lueurs artificielles des villes avoisinantes, cependant un astre rouge flamboyant se trouve à vingt degrés, c’est Mars bien entendu qui trône dans toute sa splendeur à faire tomber d’admiration le spectateur, vingt degrés à l’Est c’est Saturne qui suit, observable avec une lunette on peut voir ses anneaux, dix degrés en-dessous c’est Antarès la géante rouge et puis pratiquement au zénith « les trois belles de l’été » Véga de la Lyre, Deneb du Cygne et Altaïr de l’Aigle et tant d’autres, la constellation Cassiopée jamais bien loin et le grand Chariot, etc. Des soirées merveilleuses.
Le fait qu’on puisse voir plusieurs planètes en même temps est rare et dire que Neptune n’est pas bien loin non plus comme moi dans la Méditerranée.

Wladimir




PAS TOUCHER AUX ELEPHANTS ET RHINOCEROS, ABRUTIS

12052016

Fin 2015 le gouvernement sud-africain permet l’exportation de cornes de rhinocéros surtout vers la Chine pour satisfaire leurs traditions stupide, pendant que des personnes admirables, des hommes sauvent les rhinocéros en Afrique, au Kenya faisant face aux braconniers sans scrupules motivés par l’argent de la stupidité chinoise, asiatique et autre. Ils endorment les rhinos et les transportent harnachés au bout d’une chaîne, par hélicoptère à des dizaines de kilomètres, loin des criminels chasseurs. Ces sauvetages coûtent chers et souvent les sauveteurs doivent affronter les criminels jusqu’au péril de leur vie.

Voulant améliorer leur performance sexuelle, certains hommes se croient obligés d’adhérer aux balivernes de chamanes et de sorciers intéressés uniquement par l’argent. Ces hommes des temps anciens et modernes qu’on peut qualifier simplement de « crétins » devraient assimiler le simple fait, que les femmes ne doivent certainement pas porter aux nues leurs bravades excentriques inventées et que si davantage de progénitures ils voulaient, le monde n’en a aucun besoin. Les Terriens pourraient leurs dire aussi qu’on est déjà surpeuplé, la coupe est pleine et qu’on a nul besoin de vos rejetons. Si ces pays n’arrivent pas à sauvegarder les éléphants et les rhinocéros, des armées secrètes de mercenaires devraient être créées par de courageux baroudeurs. Ces hommes pourraient être parachutés, bien sûr sans passeport ni visa au-dessus des zones à protéger contre les malfaiteurs du futur de la Terre et les éliminer physiquement comme on dit. Les hélicoptères reviendraient récupérer les courageux bienfaiteurs et «l’internationale protectrice animale » avec d’autres associations de protection des animaux les paieraient confortablement parce qu’ils l’ont bien mérité.

South Africa gov, SHAME ON YOU. Rhinoceros horns and COP 21. You’re not in accordance with international propositions regarding animal welfare..
!
There is a link between Rhinoceros horns and COP21 international conference. Rhinoceros is nearly extinguishing from our planet, there won’t be any other ones. If South African government allows exporting rhinoceros horns, while the whole planet is against such criminal acts, the same government allows killing them even an extinguishing specie. Individuals in the world cannot do anything by themselves apart from saying wherever they can to the South African government which confirms its unconsciousness in front of the world: « SHAME ON YOU ». Find alternatives for idiots who believe in super power in rhino horns, because of them, treasures of our planet are disappearing for ever. Make them understand that they should occupy themselves in different games.




Signer pétition de la Fondation Brigitte Bardot pour le roi d’Espagne

23042016

Chiens de course maltraités parce qu’ils ne servent plus aux jeux cruels en Espagne.
L’Espagne est un pays qu’on aime et la majorité des Espagnols est contre la cruauté.
la Fondation Brigitte Bardot demande de signer une pétition qui sera envoyée au roi d’Espagne pour tenter de sauver des chiens de course déclassés que les hommes maltraitent en Espagne en toute impunité. Ils torturent ces chiens, les blessent et les estropient – c’est un plaisir espagnol comme la corrida ou de pousser le bourricot du haut d’une falaise.

SVP Aller sur le site de la « Fondation Brigitte Bardot » et signer la pétition.




Francis Rocard conférence à l’IAP sur Mars

6042016

Voir article sur http://www.vladex.unblog.fr
Conférence visite de la planète rouge




Андрей Боголюбский – сказание о Князе Строителе – Владимирский Театр – в Россие

30032016

Я лично, сравниваю вместную работу авторов А. Чеботарева, С. Жучкова и С. Хромова с Уильямом Шекспиром и с французскими классиками как Жан Расин и Пиер Корнейлл, авторы которые мне знакомы. Средневековые сцены, двенацатого века Руси меня удевили и вместе с тем растроили с беспристрастными и жестокими отношениями между боярами. Но эта ситуация во всех странах была одинаковая, во Францие как и в Англие. В пьесах Андрей Боголюбский, в «Сказание о князе строителе» или «Ридшард третий», или «Гамлет» в Шекспирском театре, чувстуется такой-же древний язык и такая-же древняя отмосфера – беспощадные отношение между боярами, или французскими или английскими рыцарими, каторые оканчиваются убийствами даже симейными. Бояры и мужщины отражают эти средние века с Шекспирской жестокостью смешанной с чувстительной красатой женщин. Женщин всегда жалко когда они находятся в страшных условиях, и смотря на них, хочется зайти на сцену защетить их, так реально играют актёры. Вся древняя Русь чувстуется в постановке этой драмы и моё личное впечатление это явная связь с «Хованщиной». Постановка «Андрейя Боголюбского Князя Строителя», драма, т.е. не опера а драматическая пьеса с магистральной хореографией Натальий Шургановой и с магистральным музыкальным оформлением Андрейя Щербинина. Кажется что это не электромагнетическая лента а цедый оркестр и хоры где-то за сценой играют и дивно поют. Лента наверное записана в историческом городе Владимира. Оркестр и хоры может быть вместе играют во Владимире. Богатсво идей – режисёра Сергея Морозова с помощниками, Андрея Щербинина, Натальией Шургановой и чрезвычайные артисты Владимирского Драматического Русского Театра в «Фестивале при Ефейлевой башне в Париже», блестящим образом доказали своё высокое место во время международного Дня Театра, Март 2016 года в Париже.

Оригинальная постановка, с очеровательной хореографией, удивительная музыка и красивые хоры но раньше всего дух актёров – и если Русский Театр интересует Французов и Европейцев, так-же французский или английский театры интересуют Русских по следущим причинам : Звук языка – игра актёров – постановка – музыка – хоры – костюмы – декорации и конечно текст для тех кто понимает язык.

Вот что я хотел бы сказать камеры после того что я увидел «Сказание о Князе Строителе – Андрей Боголюбский».
Владимир Востриков




Andrei Bogoliubsky – le dit prince bâtisseur au Théâtre de la ville de Vladimir Russie

30032016

Je compare personnellement l’œuvre commune de Tchebotarev, Joutchkov et Khromov du Théâtre Académique de la ville historique et de sa région de Vladimir, près de Moscou, à William Shakespeare, Jean Racine et Pierre Corneille. L’atmosphère moyenâgeuse, du douzième siècle m’a surpris et m’a perturbé dans le sens des intransigeances et de la cruauté entre les boyards de la Russie ancienne. La langue d’époque, le jeux scénique, la musique mystérieuse, tout contribue à se plonger dans le moyen âge et ses mystères. Cette situation a existé dans tous les royaumes du moyen âge en Europe, en France comme en Angleterre et ailleurs. Dans la pièce de théâtre « Andrei Bogoliubski » à l’occasion du « Festival du Théâtre russe près de la Tour Eiffel » on ressent comme chez les auteurs classiques et surtout chez William Shakespeare dans « Richard III », « Hamlet » et bien d’autres, cette atmosphère pesante des siècles anciens, par la langue parlée de l’époque et des situations de conflit qui mènent jusqu’aux impitoyables crimes, jusque au sein des familles des chefs. Ces luttes pour le pouvoir se produisaient parmi les chevaliers, teutoniques, anglais ou de France. La cruauté tant décrite par Shakespeare se mêlait étrangement à la beauté et la faiblesse des femmes. On plaint toujours les femmes en état d’infériorité ou de maltraitance et l’on voudrait monter sur scène pour les protéger tellement le jeux des acteurs est emprunt de réalité. On ressent toute la Russie moyenâgeuse dans l’interprétation des acteurs et la mise en scène du drame et mon impression personnelle est qu’il y a une ressemblance avec « La Khovanchtchina » de Moussorgsky. Il ne s’agit pas d’un opéra mais d’une pièce dramatique agrémentée d’une chorégraphie magistrale de Nathalia Shurganova avec une musique tout aussi magistrale composée et dirigée par Andrei Chtcherbinin, à tel point qu’on dirait qu’il n’y a pas de bande magnétique enregistrée, mais que l’orchestre et les chœurs se trouvent là, près de la scène. Des chœurs extrêmement riches et mélodieux. L’enregistrement a eu lieu dans la ville d’origine de la pièce, mais lors des représentations à Vladimir, théâtre, chœurs et orchestre sont tous réunis.

La richesse des idées du réalisateur Serguei Morozov et les contributions de la chorégraphe Natalia Shurganova et de Andrei Chtcherbinin ainsi que les extraordinaires acteurs du Théâtre Académique de la ville de Vladimir, tous ont manifesté brillamment leur talent au plus haut degré théâtral à l’occasion de « La journée mondiale du théâtre » de mars 2016 lors du « Festival du Théâtre russe près de la Tour Eiffel » à Paris.

Si le Théâtre russe intéresse les Français et les Européens, de la même manière le Théâtre français, ou anglais intéresse les Russes pour les raison suivantes: Le son d’une langue – La réalisation – la mise en scène – le jeux des acteurs – la musique -les costumes – les décors et bien évidemment le texte pour ceux qui le comprennent.

Wladimir Vostrikov




Journée mondiale de l’eau

22032016

LE 22 MARS a été LA JOURNEE MONDIALE DE L’EAU

Il faut tout faire pour protéger l’eau, la respecter, l’utiliser à bon escient, en profiter – nager dans les océans, les mers, les rivières, les lacs et les piscines. La protéger de la pollution en la filtrant et en respectant les consignes d’économie et de propreté. Ne jamais laisser un robinet ouvert et laisser couler l’eau pour rien. Economiser l’utilisation de l’eau, car le traitement de l’eau est très onéreux et il faut en laisser profiter tout le monde. L’eau doit être accessible à tous les habitants de notre planète, il s’agit d’un droit fondamental naturel de l’être humain. Tout faire pour éviter la pollution qui a un impact immédiat sur notre santé et notre mode de vie, les plantes, les fleurs qu’on aime tant, nos jardins, nos amis les animaux domestiques, la faune sauvage, l’être humain, toute la nature. Sans eau rien n’est possible.

Sachant que notre corps détient un quotient équivalent à celui des eaux des mers et des océans c’est à dire 3/5ème d’eau par rapport aux terres immergées, surtout les enfants et les personnes âgées doivent consommer plus d’un litre et demi d’eau par jour. Surtout encore, ne jamais oublier qu’il faut en consommer même davantage en périodes de grandes chaleurs en été.







Lusopholie |
Projet Vladikite,cosmos, as... |
Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critica
| Dolunay
| "Le Dernier Carré"