Étrange la poésie

23022018

Étrange, la poésie

J’en ai connu des gens inspirés, regardant l’air flou devant eux. Au début c’est vous qu’ils regardent et cela vous interpelle, soudain vous vous apercevez qu’il ou elle regarde à travers vous comme si vous n’étiez qu’une vitre transparente, vos yeux ayant servi de support à l’envolée lyrique de votre poète du moment, qui en fin de compte s’est servi de vous pour embrayer son processus. Il ne vous voit plus, son regard voit quelque chose que nous ne voyons pas, que nous ne comprenons pas, son air tranquille est rassurant comme pour nous dire : « attends, tu vas tout comprendre, écoute, tu vas tout ressentir et tu verras – ce n’est plus moi qui parle c’est le génie de l’inspiration » ! Une sorte de dieu qui s’est épris de son corps, qui s’est glissé dedans et qui manipule l’esprit physique – les neurones de son cerveau, ses gestes, ses déplacements et ses cordes vocales, la voix tremblotante ou douce, tantôt montée dans les aigus, tantôt descendue dans des notes graves. La fureur se lit sur le visage, la tristesse, l’abattement, la désolation et le désespoir – la tête penchée, les mains jointes implorant comme une prière dans le vide pour un vœu, objet de son œuvre. Un vœu primordial pour le poète, mais insignifiant sans la moindre importance, la moindre attention et la moindre compassion de ceux qu’il oblige à l’écouter. Plus tard il dira : « ce n’est pas moi qui parle, c’est mon cœur, mon esprit, lorsque j’écris il me semble que Dieu mène ma main, j’écris sans comprendre, je vois les mots défiler sur le papier et je n’en ressens même pas le sens, ni la profondeur de leur signification sentimentale et c’est seulement à la relecture de ce que ma main a produit que j’éprouve une profonde angoisse et une énorme tristesse » ! « Allez, allez vous faire voir avec vos sornettes, vous ne voyez donc pas que vous nous ennuyez, ne voyez-vous pas l’air minable que vous venez de montrer de vous-même, vous devriez avoir la pudeur d’aller vous planquer et de ne pas insister à faire de la prolongation – vous autres poètes, vous êtes des lavettes avec vos lamentations, impudiques que vous êtes ! » – les femmes sont encore plus lamentables, mais à elles au moins on peut pardonner, elles sont plus faibles et plus sentimentales que les hommes qui bien souvent tout en étant poètes sont aussi des brutes costaudes ou efféminés. Alors à notre époque pour masquer le plus difficile, c’est-à-dire l’interprétation, la solution est dans la chansonnette sous toutes ses formes. Pourquoi pas après tout, l’humanité évolue selon les inspirations du moment et aussi l’acceptation après tri d’un jury, comme celui du public.

J’ai souvent été sceptique à l’encontre de la poésie, devant l’ennui qu’elle peut produire sur ceux qui écoutent ou ceux qui lisent, surtout la contemporaine la plus éclectique, saccadée et trop dispersée dans laquelle aucun lien ne paraît possible entre les mots, aberrante. La lassitude peut vite prendre le dessus et ne pas provoquer l’effet escompté par l’auteur. Et d’un autre côté je ne peux m’empêcher de confirmer qu’il peut y avoir quelque chose de mystérieux dans cette expression. Comment la magie des mots choisis et assemblés peut-elle agir sur notre être d’une manière incompréhensible, sur le ressenti le plus profond de nous-mêmes, en créant l’émotion. L’émotion qui étreint l’âme. Des mots qui décrivent mieux que des photos, des films et autres vecteurs d’enregistrements la description d’une situation, d’un être dans des détails qu’on ressent familièrement. Les mots créent les sentiments et les sentiments créent l’émotion, une émotion qui peut être individuelle ou comme par exemple lors d’une lecture commune lors d’une réunion ou d’une émission de télévision. « La grande librairie » permet d’entrevoir des événements inattendus qu’on ne va pas chercher soi-même. Chaque émission est étonnante avec des thèmes passionnants comme celle sur le cosmos avec des penseurs, puis l’astronaute Thomas Pesquet, et aussi Hubert Reeves avec des mots précis allant droit à la question posée, et comme celle sur la poésie avec professeur et écrivains dont l’étonnant et attachant académicien François Cheng qui en quatre quatrains définit le mystère et l’étrangeté de la poésie qui joint l’intérieur de l’être humain à l’univers et l’univers tout entier à l’être humain et aussi « la rupture » à la fin du temps imparti. A quatre vingt sept ans avec ses mots lents et pesés, il m’a paru le plus convaincant.




Allers et Retours spatiaux de la NSEA

1022018

« NSEA Allers et retours spatiaux »

ISBN 978-2-86849-302-6

Wladimir Vostrikov

Une nouvelle aventure terrestre et spatiale sur les cinq continents et dans notre système galactique !

 

pour commander :

chez votre libraire

sur le site de l’éditeur Lys Editions Amatteis

ou par e-mail : vladex @sfr.fr

ou aussi l’imprimeur, site lulu.com     Support independent publishing: Buy this book on Lulu.




LYS EDITIONS AMATTEIS – Douce France, beau pays de mon enfance

25032015

Douce France, beau pays de mon enfance. Nostalgie du temps de l’enfance insouciante.

Cliquer sur ce lien, vous découvrirez les magnifiques ouvrages concernant les lieux où l’on aime se promener dans la région parisienne. Des histoires et de jolies illustrations délicates de l’Ile de France extrêmement riche en histoire. Des lieux de notre enfance

http://www.77livres.fr/index.php/ile-de-france/ile-de-france

salon des vieux papiers/dedicaces de Melun le 12 mars 2016




18012011

Une étoile massive était devenue soudain « supernova ». L’explosion est visible le 5 juillet 1054 en Chine mais aussi en toute logique, dans bien d’autres endroits de notre planète et ce, pendant plusieurs jours, certainement des mois durant. Il faut savoir que son éclat avait parcouru 5900 années avant de parvenir aux yeux des Terriens.  L’explosion au sein de la nébuleuse du Crabe, est devenue un pulsar en son centre. On pouvait contempler ce spectacle céleste même en plein jour selon certains et la nuit bien sûr avec une clarté presqu’aussi grande et lumineuse que la peine Lune. De quoi impressionner les Terriens et les mentalités mystiques. Cet épisode fait partie de l’histoire du livre « Le songe d’Anne de Kiev ». Mais on peut encore voir sur les photos de la NASA l’énergie qui s’en dégage encore aujourd’hui dans la constellation du Taureau dans les nuages rougeoyants de gaz et de poussières.




Chaudronnerie et soudure principales activités de l’industrie spatiale lourde

20022018

Chaudronnerie et Soudure

Des métiers d’avenir, c’est incontestable car l’espace dans quelques dizaines d’années sera l’activité principale !

Ça ne te dit rien la « chaudronnerie » ? Ben mon pote, c’est l’avenir du troisième millénaire. Tu vois maintenant en 2018 on construit des engins incroyables, on a commencé dès les années 1930 à s’intéresser aux tuyaux, bien soudés, étanches, d’une certaine épaisseur – on en faisait des casseroles, des poêles et on les a perfectionnées jusqu’à des revêtements spéciaux depuis qu’on envoie des fusées dans l’espace, surtout pour le retour des modules habités. On les a perfectionnés parce qu’il y avait des spationautes à l’intérieur, il fallait donc tout faire pour leur sécurité lors d’un retour vers la terre, le lieu de résidence principale. Tout envisager pour leur survie, car ils ont été courageux, d’un courage extrême et ces gars là à chaque fois qu’ils s’envolent à bord d’engins hyper sophistiqués, ces engins sont aussi hyper dangereux. Oui tout est calculé, évalué avec indices de réussite et indices d’échec – ça fait peur et dire qu’ils qu’ils surmontent cette peur, le risque de perdre la vie. La part des concepteurs dans les calculs des trajectoires est certainement la plus délicate – eux aussi ne veulent en aucun cas se tromper. Ils pensent à la réussite du projet mais avant tout à la sécurité des passagers qu’ils ont la responsabilité morale, personnelle de faire réussir un exploit comprenant le retour « à la maison ». La chaudronnerie spatiale est plus complexe que le déca-bossage des voitures, plus complexe que la construction de citernes de bacs de silos et de tunnels – que encore les tunnels soient une réelle référence pour celle des fusées et de leurs boosters, du simple fait que les tunnels, comme ceux des métros et des routes et autoroutes subissent des pressions énormes. Ces pressions sont comparables à celles que subissent les corps des fusées et des boosters – non seulement sur l’enveloppe de leur structure chaudronnée dans l’espace où les forces ont tendance à écarter tout corps qui possède du gaz ou de la matière liquide jusqu’à dislocation, mais aussi celles intérieures des tubes, fusées et boosters soumis à des pressions telles que les structures doivent supporter des tensions et des températures extrêmes ; des ergols compressés pour que l’hydrogène atteigne -250° Celsius et l’oxygène-180° Celsius. Bonjour les « bars ». Les concepteurs spécialistes, ingénieurs conçoivent avec la contribution indispensable des techniciens spécialisés dans le domaine de la chaudronnerie et de la soudure. Resistance des métaux, connaissances des très nombreux métaux naturels et alliages : métaux alcalins, métaux alcalino-sulfureux, métaux de transition, métalloïdes,  soudure. Le futur ouvre une voie incontestable à la chaudronnerie et à la soudure pour les siècles à venir. Une des principales activités dans cent ans sera « la chaudronnerie ».




Tous les dieux de tous les temps avec Nietzsche en embuscade

7022018

Et si c’était plutôt tous les dieux imaginés par l’hystérie des hominidés et des hommes qui contrôlassent la vie sur terre, qu’en dirions-nous? Voilà une question légitime, pourquoi certains peuples auraient plus raison que d’autres à penser au surnaturel. Les aborigènes dont on parle bizarrement de plus en plus ont aussi leur version à apporter à la connaissance des autres – oh, ils ne veulent influencer personne, cela ne les intéresse pas, mais lorsque les européens viennent s’intéresser à leurs mœurs, c’est qu’ils ont peut-être un peu oublié leurs propres traditions ou qu’ils veulent en comprendre l’origine. Au début il y avait le monde minéral, puis arrivât le monde végétal et enfin le monde animal (dont l’homme est issu) – lorsque les aborigènes disent cela, ils rejoignent incontestablement toutes les autres croyances, notamment la science. D’après les chercheurs des civilisations anciennes, des extraterrestres seraient venus visiter la terre et s’y seraient installés et mélangés aux hominidés – ils auraient ramené avec eux leurs dieux. Pour toutes les civilisations terrestres une multitude de dieux se côtoie dans le cosmos… Nietzsche aimerait peut-être ce point de vue inspiré de chercheurs des temps antédiluviens et antiques.




roman d’aventure – voyages spatiaux

18012018

 

NSEA Allers et retours spatiaux – est un roman de science fiction aux techniques fiables contemporaines. A notre époque il est possible d’aller comme cela avait été largement prouvé avec le programme  »Apollo » sur notre satellite la Lune, à plusieurs reprises, mais les techniques actuelles permettent depuis des années de s’aventurer jusqu’à Mars. Les seules obstacles semblent être les financements. Il s’agit d’une aventure à travers le monde, notre Terre qui s’étend jusqu’à la planète rouge. Les buts de l’avenir seront de conquérir une exoplanète, les humains s’y préparent. Les idées du génie des hommes sont insoupçonnables – fusées, vaisseaux, modules, moteurs ioniques, moteurs nucléaires, station géostationnaire orbitale autour de la Terre, stations lunaire. Mais le temps est le problème principal et vient ensuite l’endurance physique et mentale des hommes. De toute façon il faudra bien un jour trouver des solutions face au surpeuplement de notre planète et préserver une partie de l’humanité en s’expatriant très loin dans le cosmos…

Editeur: Lys Editions Amatteis – France
ISBN 978 2 86849 302 6    janvier 2018

 




Quel ordre nouveau mondial ?

2012018

Que ce soit le Big Bang ou autrement ? Il y a d’autres théories comme celle des cordes ou la succession de trous noirs qui s’autodétruisent, ou qui anéantissent d’autres trous noirs ou qu’il y ait un multivers infini. D’accord pourrait-on se dire, mais les trous noirs qui se détruisent ou les  multivers ou un multivers, tout cela n’a pas été prouvé scientifiquement, il faut se replier sur ce qui a été observé, étudié et prouvé, car autrement ce n’est que supposition. Bien mais pour la conception de la vie de tous les jours comment aborder les problèmes essentiels. C’est bien le présent qui compte, à chaque fraction de seconde de vie, l’avenir immédiat et prochain. Selon la théorie des adeptes de l’existence d’une conspiration d’une très faible partie de la population mondiale, comme une caste, une révolution tout aussi mondiale mais massive se préparerait tout doucement. Celle-ci serait prête à éclater incessamment pour abolir les privilèges outranciers instaurés par cette caste d’hommes plus que de femmes qui régit le monde depuis des siècles. Ces adeptes d’une révolution de grande ampleur veulent instaurer un « Nouvel ordre mondial » mais qui y aura-t-il parmi eux – posons nous bien cette question. Encore des Illuminati ou de véritables révolutionnaires qui devront convaincre les gens rangés, habitués, lavés du cerveau, ou simplement embourgeoisés naïfs grâce à la caste qui n’en aura que faire le temps venu. Il est probable qu’une telle organisation existe depuis les Templiers contre laquelle œuvre le « nouvel ordre mondial » mais elle est surtout financière et celle du Démon selon eux, le Graal faisant feu de tout bois. Soit, ils s’entendent fort bien entre eux et comme il est souvent mentionné, ils ne font que dépasser les limites de la liberté du citoyen, celles où doivent s’arrêter les leurs ; cela leurs importe peu, mais c’est justement là que leurs agissements sont outranciers et inacceptables pour ceux qui ont simplement compris leur attitude méprisante envers autrui. Alors ils ont construit leur cercle d’initiés et 666 veut dire quelque chose pour eux, ils s’y complaisent avec leurs innombrables symboles. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont créé un monde à part qui est le leur sans se soucier du reste de la planète. Ils trouveront toujours des arguments pour se défendre et asseoir le bienfondé de tous leurs agissements, avec des avocats liés à leur cause, qui n’en font pas encore partie, ou n’ayant pas encore franchi le pas de l’adoubement par les instances autoritaires de leurs supérieurs. Tout y est organisé aux dépends de milliards d’êtres humains qui les servent sans s’en rendre véritablement compte. Ces milliards d’êtres humains sont tous très différents, chacun son caractère, sa cruauté ou sa bonté, bon ou mauvais car il existe bien des êtres bons, mais il existe aussi des êtres indifférents à tout qui se laissent faire, se laissent aller qui ne réfléchissent qu’au stricte minimum nécessaire, ou aussi ceux qui n’ont qu’une idée constante en tête avec leur conjoint, celle de s’enrichir le plus possible et certains autres encore aimant bizarrement le mal, donc mauvais. Bien entendu il existe aussi les malades mentaux, mais eux ne sont pas responsables, surtout lorsqu’ils vouent un certain respect envers ceux qui leur font le mal. Tout existe sur notre bonne vieille Terre. Lorsque les adeptes de la théorie de la conspiration de l’élite envers la grande majorité de la population mondiale auront réussi leur révolution, ils s’apercevront certainement que cela n’en valait pas la peine car ceux qui les auront suivis se complaisaient en fait dans l’état d’assouvissement dans lequel ils se trouvaient et de toute façon une telle action d’envergure mondiale ne se fera pas sans la provocation de guerres locales d’abord, mais qui s’envenimeront tout de suite une fois enclenchée, vers des guerres de plus en plus importantes déliant les peuples les uns des autres et favorisant des coalitions qui ne pourraient en toute logique, qu’aboutir à une véritable guerre mondiale. Là où ils se trompent peut-être, c’est que justement la fameuse élite détient les décisions de provoquer une telle guerre qui pourrait anéantir la planète entière, or quel serait l’idiot qui enclencherait une situation qui ferait appuyer un dirigeant d’une grande puissance sur le bouton rouge ? Certainement aucun car ils ont justement organisé l’équilibre mondial de telle sorte qu’une semblable situation ne puisse se présenter. Si par malheur une telle situation survenait, toutes les mesures quasi automatiques puisque numérisées arrêteraient n’importe quelle procédure suicidaire de celui-là même qui tenterait de la déclencher. On devrait donc peser le pour et le contre dans des projets d’ordre mondial nouveau, car des projets d’ordres mondiaux ont déjà existé, d’autres pensent s’y préparer, mais rien y fera, ce sera encore un échec. Un échec sur la simple base de ce que la civilisation a déjà vécu au cours des siècles et même des millénaires passés. Oui c’est bien le présent immédiat de la fraction de seconde de la vie présente qui compte et aussi le futur immédiat et lointain de l’avenir auquel il faut songer, pas seulement pour soi-même bien évidemment. Les scientifiques s’interdisaient il y a quelques décennies de s’aventurer au-delà du Big Bang en remontant le temps, de l’instant primordial que déjà ils ont un grand mal à identifier (un quark…) up ou down ? Et puis on parle du monde quantique dans lequel il y aurait encore très probablement d’autres particules élémentaires en dehors des vingt-cinq identifiées – car au-delà dans ce monde quantique, c’est « l’écume » tellement tout devient flou et improbable. On se contentait si bien du microscope pour voir les très petites choses, jusqu’à des microbes, puis de la molécule, puis de l’atome avec le microscope électronique. Le boson de Higgs qui favorise la désintégration des quarks pour les recoller après, pour leurs conférer leur masse… une intention, une pensée avant l’écume, une particule spirituelle – tous les scientifiques butent à cet endroit, c’est sans issue, rien à faire sauf de spéculer, inventer, penser, réfléchir. Il faut certainement simplement admettre cet état de chose. Einstein à bien des moments de sa vie en était là, rappelons-nous de la non expansion de l’univers, la constatation de l’expansion était arrivée plus tard avec Edwin Hubble dès 1925 et d’autres, mais il ne savait pas encore que la voie était sans issue dans le sens inverse, celui du monde quantique, qu’aurait-il dit à notre époque. Et si tout cela n’est qu’illusion comme disent non seulement des philosophes mais aussi des scientifiques comme je l’ai vu récemment dans ma revue astronomique préférée. Le sujet est extrêmement vaste et les détails innombrables d’une étonnante lucidité et ce qui est sûr, c’est qu’il faut mobiliser toutes les bonnes consciences pour que le monde soit en équilibre dans l’équité et la sagesse, choisir le bon face au mauvais, le temps de notre vie. Avant la grande culbute.




IL-76TD et MD avions cargo russes

4122017

images (1)images c2RlbGFub3VuYXMucnUvdXBsb2Fkcy82LzQvNjQzMTM4MjI1ODU3OV9vcmlnLmpwZWc_X19pZD00MjM2MQ==il-76 au salon maks

 

à votre service:   vladex@sfr.fr

départ aérodromes autorisés – toutes destinations ….

gros volumes – charges lourdes indivisibles – transports très divers.

 

 

 

 




Brunoy et Yerres où coule un joli ruisseau

24112017

Le songe d’Anne de Kiev

Entre Brunoy et Yerres coule un joli petit ruisseau. Au bout de son parcours qu’il s’est tracé depuis quelques centaines de milliers d’années, par l’incessant ruissellement des eaux de pluie serpentant à travers les collines de part et d’autre et en provenance des plateaux de la Brie se trouve un lieu très ancien et mystérieux  : L’Abbaye d’Yerres, riche en histoire. Depuis le onzième siècle tous les rois et les reines y sont passés. C’est un endroit renfermant une autorité mystérieuse depuis le pape Léon IX. : La Mère supérieure-abbesse renouvelée inexorablement après chaque décès de la précédente jusque au vingtième siècle. Les mères supérieures-abbesses  transmettaient au seuil de leur mort quelques codes, secrets  et clés à leur successeur. Ainsi au début de son séjour à l’Abbaye une novice avait beaucoup de mal à s’endormir, puis quelques jours passant elle s’endormait paisiblement au son que fait le ruisseau en s’écoulant entre les pierres formant de petites cascades. Le matin c’était toujours au son harmonieux du ruisseau que la nonne se réveillait et elle l’appela  « le Réveillon ».

C’est en effet dans « Le songe d’Anne de Kiev » qu’on peut trouver cet extrait, aux Editions du Net

concernant des lieux du Val d’Yerres.

len/lesonged’annedekiev.fr

 




Orange messages frauduleux de chez Orange

6112017

ATTENTION   de nombreux correspondants parmi ma liste d’adresse e-mails ont reçu des messages frauduleux d’une adresse ressemblant à la mienne mais dont le fournisseur est ORANGE. Surtout ne pas prêter attention.

L’adresse frauduleuse est   wladimir.vostrikov@orange.fr    Cette adresse n’est pas la mienne et j’ai demandé à Orange de faire le nécessaire pour arrêter l’envoi frauduleux de message extravagants. En espérant qu’Orange voudra bien prendre note de ma demande, désolé pour le dérangement.
En effet ma liste de contact a été piratée ce matin, Si tu regardes l’adresse de l’expéditeur, le fournisseur d’accès est « Orange », hors je suis chez sfr. Sfr me disent qu’ils ne peuvent rien faire, j’ai donc demandé à Orange d’arrêter la plaisanterie. Je reçois des dizaines d’appels à cause d’un imbécile.

SFR  fait le nécessaire pour protéger ses abonnés et se met en contact avec les autres fournisseurs d’accès à internet. Je remercie SFR.




Sécurité routière à la radio

31102017

Sécurité routière discutée sur l’une de mes radio préférées. Mais comment le présentateur peut-il acquiescer à tout ce que disent leurs auditeurs? Comme un jeune homme qui se vante d’avoir parcouru régulièrement Paris-Nancy en quarante cinq minutes lorsqu’il était étudiant ? Il a été étudiant et pas beaucoup vieilli, il reste impétueux énergique et déterminé dans sa logique personnelle. Il conduit toujours au maximum de la vitesse autorisée et reste aussi toujours à trois secondes de la voiture qui le précède… Il y a beaucoup de choses à dire là-dessus. Dans la conduite d’une voiture on ne doit pas se fixer des règles intransigeantes tout simplement, parce qu’on peut ne pas les respecter et surtout on ne doit pas être borné. La conduite de ce « pilote » doit beaucoup gêner sur la route tous ceux qui l’entourent surtout ceux de devant lui à qui il doit faire des appels de phare répétés ou même klaxonner et faire des zigzags derrière pour impressionner les autres conducteurs, que cela soit sur autoroute ou route nationale ou départementale. Un jeune homme borné et impétueux est très dangereux parce que son self contrôle peut disjoncter à des instants auxquels il ne s’attend pas, car tout peut arriver. Il se met en danger et surtout il met en danger les autres. Il doit se calmer et le présentateur au lieu d’acquieser  à tout ce que disent ses intervenants devrait leur dire aussi leurs maladresses et leur faire comprendre les dangers qu’ils font courir aux autres conducteurs. Quant au monsieur qui roule toujours à 120 km/h avec ses « grosses berlines » allemande ou française, c’est un abruti déterminé à ne jamais s’arrêter, s’il devait ralentir, tant pis pour ceux qui sont devant lui, il est dangereux aussi, il devrait s’acheter une Twingo,ainsi il ne serait pas un perturbateur sur la route pour les autres. Qu’y a-t-il eu encore comme intervenants étonnants, pour ce présentateur bien conciliant, je n’ose y penser. Heureusement qu’il y a la police routière, mais elle ne peut pas être partout !

Bibi Fricotin







Lusopholie |
Projet Vladikite,cosmos, as... |
Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critica
| Dolunay
| "Le Dernier Carré"